Partagez|

Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ? Ven 6 Nov - 15:16


Novalee & Maïke

Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ?
Date du RP: 6 novembre 2015
Moment de la journée: Matinée
Lieu précis du RP: Chez Novalee
Autres informations à ajouter: Facultatif

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ? Ven 6 Nov - 15:18

Novalee & Maïke
Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ?


Lexie et Christopher étaient à l’école, Everleigh à la garderie, Liam et Noah dormaient tranquillement dans leurs sièges de voiture. Cela pourrait sembler être un tableau du quotidien, mais pour moi, c’était comme un marathon qui venait tout juste de prendre fin parce que je venais d’atteindre la ligne d’arrivée, avec un énorme soulagement. Installée du côté conducteur dans la voiture en arrêt dans le parking de l’hôtel où Everleigh se faisait garder pour la journée, je fermai les yeux un instant, le temps de respirer profondément, le temps de prendre un moment pour moi-même pour la première fois de la journée. En effet, ce matin, dès que je m’étais levée, rien n’avait été de tout repos. Depuis l’accident de James, je me devais de m’occuper des enfants presque toute seule, mon mari ne pouvant pas se permettre de faire des allers-retours entre le rez-de-chaussée pour s’occuper des enfants. Heureusement, les plus vieux étaient de vrais anges, faisant en sorte qu’ils ne bronchaient pas quand venait le temps de se préparer, rendant la tâche plus facile, mais il n’en demeurait pas moins que cette situation, j’avais encore du mal à m’y faire, et il me fallait prendre des moments de pause comme ceux-ci, parce que sinon, je sentais que j’allais péter un câble et c’était la dernière chose que je voulais. Je ne pouvais pas me permettre de commencer à me frustrer de tout cela, sachant que James était dans une situation pas mal plus difficile. Mon devoir, en tant qu’épouse, c’était de m’assurer de l’appuyer autant que je le pouvais, même si en ce moment, c’était loin d’être facile. Après tout, l’accident avait eu lieu il y a six semaines seulement, nous en étions encore au stade de nous adapter, d’accepter la situation, même si cette dernière partie était aussi compliquée pour moi comme pour lui. En effet, même si je tentais tant bien que mal de ne pas le montrer, cela me faisait mal de devoir le laisser seul ainsi à la maison, se reposer tandis que moi, j’allais faire les courses. Faire les courses, ce n’était pas cela qui me dérangeait, mais le fait d’y aller seule, emmener les enfants, ne pas passer du temps avec lui, le priver de ses enfants, d’une certaine façon, me rendait mal, même si ça ne semblait même pas le déranger en ce moment, sa condition étant visiblement sa priorité. Ça, il fallait que je m’y en attende, mais quand même, c’était perturbant, tellement que lorsque je choisis de reprendre la route pour aller faire ces dites courses, je pris le temps d’envoyer un message à ma cousine, Novalee, histoire de savoir si je ne pouvais pas passer chez elle, histoire de passer du temps en sa compagnie, discuter un peu, bref, me changer les idées. Arrivée au supermarché, j’attrapai ce dont j’avais besoin, et juste avant de passer en caisse, quand je vis qu’elle m’avait répondu par la positive, j’attrapai quelques viennoiseries, payai le tout, et une fois les bébés installés dans la voiture, je roulai en direction de sa demeure. Les sièges auto entre les mains, un sac contenant la boîte avec le petit-déjeuner enroulé autour du poignet, je déposai un des sièges par terre, puis je frappai à la porte, me reculant ensuite d’un pas en attendant une réponse.

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
Novalee R. Richardson
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 04/07/1994
Lieu de résidence: Honolulu
Statut civil:
Infos de baseMessages : 70
Date de naissance : 04/07/1994
Age : 23
Avatar : Maia Mitchell
Emploi : Etudiante

MessageSujet: Re: Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ? Mer 2 Déc - 13:37



Avec Maïke K. Bennett


Tu me manques, c'est une raison pour te visiter ça ?
Maïke ? Novalee se souvenait assez bien d'elle puisqu'elle la voyait d'ailleurs parfois. La jeune fille aimait d'ailleurs beaucoup les moments qu'elles passaient toutes les deux ensemble. Parfois elle s'amusait à s'imaginer qu'elle était comme une grande sœur envers elle étant donné le comportement qu'elle pouvait avoir parfois envers la belle. Les deux filles étaient devenues assez proches très vite lors du déménagement de Maïke à Honolulu.

Nova ne la connaissait pas avant, en ayant simplement entendu parler par sa mère et leurs grands parents communs chez qui elle vivait avec sa mère. On lui avait montré quelques photos d'elle et elle l'avait vu parfois lors de sortes de réunions de famille. Pour dire vrai, la jeune fille ne le savait même plus. Elle savait juste qu'elle l'avait peut-être vue pendant son enfance mais aucun souvenir n'était réellement resté dans son esprit. De toute façon, Maïke était sa cousine du côté maternelle – d'ailleurs que pouvait-elle savoir de celle qu'elle avait éventuellement du côté de son père ? - et c'était tout ce qu'il y avait à savoir.

En plus toute sa famille du côté de sa mère l'avait toujours comblée depuis sa naissance, peut-être était-ce parce que sa génitrice s'était faite jetée comme de la merde par son petit ami avec qui elle sortait depuis environ six années. C'était une sorte de pitié, mais pas celle que Novalee condamnait et détestait, mais elle avait bien grandi entourée d'énormément d'amour et cela avait en quelque sorte compensée le manque que son paternel avait laissé. Mais en ce qui concernait les figures masculines, la jeune fille en avait plusieurs dans sa vie, chose qui l'avait laissée à l'aise dès le berceau avec la gente masculine, surtout lorsqu'on se référait à un certain Sven Buchanan...

Nova se tapa le visage avec son oreiller. Bien sûr il fallait qu'elle repense à son meilleur ami qui lui avait permis très gentiment d'avoir à nouveau un petit ami. Il ne pouvait pas s'occuper de ses oignons celui-là ? Elle ne va quand même pas gâcher ses coups d'un soir, n'est-ce pas ? Hum... bon d'accord. La belle le faisait et ne l'avait pas fait qu'une seule fois. Allez savoir pourquoi ils prenaient un malin plaisir à vouloir détruire les relations de l'un et de l'autre, réussissant souvent d'ailleurs. Et puis pourquoi elle y pensait maintenant d'ailleurs ? C'était tellement ridicule. Et pourquoi fallait-il que des tonnes de "ridicule" apparaissent quasiment tout le temps dans sa tête. Une nouvelle fois, ce n'était pas juste et la vie était tout sauf juste envers tout le monde, enfin surtout elle. La belle adorait se mettre en avant par rapport aux autres. L'égocentrisme et la vanité étaient des vilains défauts comme on nous le dirait quand on est enfant mais la jeune fille s'en fichait totalement à vrai dire. Elle était comme elle était et on devait l'accepter tel qu'elle était. Ne se répétait-t-elle pas ? La belle ne le savait pas du tout.

Novalee ne savait plus rien du tout en ce moment de toute façon, à part peut-être ses leçons. D'ailleurs pourquoi était-elle toujours si intéressée depuis son plus jeune âge par le droit ? Elle se mit à rire légèrement lorsque plusieurs épisodes de son enfance se mirent à défiler dans son esprit. Dans chacun d'eux, elle pouvait se voir ignorer totalement Sven parce qu'elle était plongée dans un livre d'images où on y montrait des personnes qui se faisaient juger, d'autres qui faisaient des jugements... et puis ledit livre se retouvait soudainement à l'autre bout de la pièce.

La belle sourit à ces souvenirs. Elle pouvait tout dire sur Sven, le critiquer, l'insulter en rigolant ou pas – des choses que seule elle se donnait le droit de faire, même si elle doutait fort que ce dernier laissait une autre fille faire toutes les choses qu'elle lui faisait...soit tout, en fait – mais elle ne pourrait jamais nier qu'il était le meilleur ami au monde. Elle ne le lui disait pas souvent, c'était vrai, mais quand elle le faisait, elle était plus que tout sérieuse. Mais à qui pensait-elle d'abord ? Ah oui, à sa cousine Maïke. Elle ne savait même plus pourquoi elle s'était mise à penser à son meilleur ami. Cela lui avait souvent de toute façon alors cela ne l'inquiétait pas plus que ça. Novalee savait qu'elle était bizarre alors pourquoi chercher à le nier ? Cela serait une nouvelle fois totalement ridicule. Et ce ridicule revenait une nouvelle fois. Il faudrait sérieusement qu'elle demande à sa mère et ses grands parents qu'ils recherchent de la manière la plus active le meilleur psychologue de Honolulu afin de la sauver de ce fichu mot qu'elle n'arrêtait pas de répéter encore et encore que cela soit à l'oral ou bien dans son esprit.

Soudain ses pensées furent dérangées par une sonnerie. Nova grogna et enfouit son visage dans son oreiller. Pourquoi fallait-il que sa mère et ses grands parents ne soient pas là à ce moment de la journée ? Qui cela pouvait être ? Sven ? Non, son meilleur ami avait depuis longtemps une clé de chez elle, tout comme elle en avait une de chez lui, et il se serait amusé à essayer de lui faire peur en entrant soudainement dans sa chambre. Sauf qu'étant donné qu'il était le seul à le faire, la belle savait directement que c'était lui. Mais peut-être avait-il décidé de l'embêter en sonnant ? Non, elle savait pertinemment qu'il voulait essayer de lui faire peur encore et encore jusqu'à ce qu'il réussisse, chose qui ne risquait pas d'arriver de sitôt.

Novalee décida finalement de se lever et mit ses chaussons en essayant de se rappeler si elle n'avait pas eu sa cousine au téléphone et qu'elle avait dit oui pour qu'elle vienne aujourd'hui à la maison. Pour ainsi dire, elle ne s'en souvenait plus du tout. Mais bon, si ça se trouve cela s'était fait donc...de toute façon son esprit était tellement embrumé ces derniers jours qu'elle avait du mal à retenir quelques leçons de droit par exemple.

"Maïke !!"

La jeune fille sourit quand même en voyant que c'était sa cousine, après avoir ouvert la porte d'entrée. Elle la fit entrer puis la serra fort dans ses bras après avoir fermé derrière la jeune femme.



_________________

I didn't know what was in store, when I came to life. Then I saw you in your pram, our brown eyes locked in a stare. I didn't know quite what to say. Sometimes words get in the way.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ? Lun 7 Déc - 14:17

Novalee & Maïke
Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ?


En temps normal, quand je me rendais chez quelqu’un avec les enfants, j’espérais toujours que ceux-ci répondent rapidement. Pourquoi ? Parce que je n’allais pas le cacher ou tenter de me la jouer Wonder Woman en prétendant que des sièges auto, ça ne pesait rien; des sièges auto avec des bébés de quelques mois maintenant bien potelés, sans parler de mon sac à main, plus du sac pour les couches et tout ce dont ils pourraient avoir besoin, même pour un court laps de temps, ce n’était pas léger à transporter. Cependant, puisque je ne pouvais rien faire, sauf attendre et espérer, il fallut que j’attende, impuissante, qu’on vienne ouvrir la porte. Je ne pouvais quand même pas commencer à frapper plus fort, ou crier depuis l’extérieur que j’étais arrivée; non seulement, ce serait malpoli, mais de plus, Novalee était au courant de ma visite, alors il n’y avait pas de raisons qu’elle ne vienne pas m’ouvrir. Finalement, au bout d’un petit instant, la porte s’ouvrir, m’arrachant un discret soupir de soulagement qui fut rapidement remplacé par un grand sourire quand je vis finalement ma cousine devant moi. Rapidement, je vins à me demander si je ne ferais pas mieux d’adopter un air un peu moins enthousiaste, vu la tête qu’elle tirait, mais avant que je puisse réagir de quelconque façon, celle-ci me laissa entrer sans hésiter, et je ne me fis certainement pas prier pour pénétrer dans la demeure. Rapidement, je fis quelques pas, déposai les sièges auto avec les enfants qui dormaient dans ceux-ci ainsi que le sac de couches, et je me redressai pour accueillir ma cousine dans mes bras dans une étreinte qui n’aurait pas pu me faire plus de bien. Depuis combien de temps je n’avais pas eu droit à une accolade venant de quelqu’un d’autre que mes enfants ? Je ne saurais pas compter, mais cela faisait suffisamment longtemps pour que je me rende compte que j’en avais bien besoin en ce moment. Volontairement, je la fis durer un petit moment, sans toutefois tomber dans le non-raisonnable. Quand je jugeai que le moment était opportun, je me donnai le courage pour me séparer de Novalee, puis je la regardai avec un sourire que je voulus aussi sincère que possible. Parce que oui, malgré tout ce qui se passait ces derniers temps, j’étais contente de la voir, de pouvoir passer un moment en sa compagnie. Et ça, je lui fis savoir dès que je pus en lui disant, plus qu’honnêtement:  « Je suis contente de te voir ! Comment tu vas ? » souhaitant d’emblée lui demander comment elle, elle allait. Quand je n’étais pas au meilleur de ma forme, je n’étais pas du genre à vouloir partager ce que je ressentais, surtout qu’en ce moment je pensais être encore en contrôle de ma vie de famille, enfin, aussi bien que je le pouvais, évidemment. Puis, lui laissant l’occasion de répondre, je baissai le regard vers mes deux petits anges, et je crus bon de lui demander:  « Je ne te dérange pas, j’espère ? J’ai emmené un peu de compagnie aussi… » en esquissant un petit sourire en coin en me disant - ou en espérant plutôt - que cela ne gênerait pas la jeune femme. Aux dernières nouvelles, elle ne détestait pas les enfants, mais en voir tôt le matin comme ça, peut-être que ce n’était pas ce qu’elle préférait ? Pour faire passer la chose un peu mieux, je me dis que ce serait peut-être aussi une bonne idée d’ajouter, tout en lui présentant le sac de viennoiseries:  « J’ai apporté le petit-déjeuner aussi, pour me faire pardonner de débarquer aussi tôt ! »

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
est tout bien bronzé !
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ?

Revenir en haut Aller en bas

Novalee&Maïke - Tu me manques, c'est une excuse pour te visiter ça ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 03.Tu me manques | Roxy
» Tu me manques, je sens un vide sans toi[Hugo]
» « Si tu pouvais seulement savoir à quel point tu me manques et que je suis perdue sans toi... » Aidan & Savannah
» Maison, tu me manques déjà ...
» Tu me manques quand tu es loin ( Roro)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Little Bit Longer :: Ha’aheo No ‘O HonoluluBienvenue à Honolulu :: Manoa :: Résidences-