Partagez|

ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lewis D. Maxwell
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: ses 12 ans
Lieu de résidence: Sur le canapé de Camille.
Statut civil: Elyxir. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Elliot, Evdokya, Ezra & Cameron
Messages : 64
Date de naissance : 12/06/1990
Age : 27
Avatar : Zac Efron
Emploi : Mascotte au Hawaii Amusement Park

MessageSujet: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Ven 6 Nov - 15:03


Elyxir & Lewis
Je n'en peux plus d'attendre de te manquer
Date du RP: 6 novembre 2015
Moment de la journée: Matinée
Lieu précis du RP: Sur la promenade vers la plage
Autres informations à ajouter: Suite à leur dernière dispute, Lewis et Elyxir ne se sont pas reparlé. Cela fait environ deux semaines.

_________________
parce que je t'aime

"A présent, il y avait entre eux comme une évidence, un élan, une alchimie. Un sentiment primitif qui remontait aux peurs et aux espoirs de l'enfance. La certitude vertigineuse d'être enfin face à la personne capable de combler leur vide, de faire taire leurs peurs et de guérir les blessures du passé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis D. Maxwell
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: ses 12 ans
Lieu de résidence: Sur le canapé de Camille.
Statut civil: Elyxir. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Elliot, Evdokya, Ezra & Cameron
Messages : 64
Date de naissance : 12/06/1990
Age : 27
Avatar : Zac Efron
Emploi : Mascotte au Hawaii Amusement Park

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Ven 6 Nov - 15:09

Elyxir & Lewis
Je n'en peux plus d'attendre de te manquer


Elle me manquait, je ne pouvais pas le nier. Ces deux dernières semaines, ses paroles n’avaient cessé de raisonner dans ma tête sans pour autant faire du sens. Chaque fois que je repensais à ce moment où elle disait qu’elle n’était pas une bonne fille pour moi, que je devrais trouver quelqu’un d’autre, je trouvais que ça ne faisait pas de sens. Jamais je n’avais trouvé une autre fille qui me convienne autant qu’elle, qui me fasse sentir libre, qui me permettait d’être moi-même sans complexer, sans me dire que je devais mieux me tenir. J’avais finalement commencé à m’accepter, accepter le fait que je ne serais jamais médecin ou quelque chose comme ça avec elle, parce qu’elle m’aimerait malgré tout, comme moi je l’aimerais malgré son métier, même si je m’étais rendu compte que malgré mes efforts, cela posait problème. À partir de là, j’avais coupé contact avec elle, même si, bien sûr, c’était loin de me faire plaisir. Combien de fois avais-je voulu lui envoyer un message ? L’appeler pour lui dire qu’elle me manquait ? Me dire que j’allais prendre mon courage à deux mains pour lui parler, pour lui faire part de toutes mes réflexions, passant de notre avenir à nous deux au fait que tout cela m’avait également poussé à réfléchir sur mon propre avenir professionnel ? Je ne les comptais même plus, comme je ne comptais pas le nombre de fois que j’avais fini par me convaincre qu’elle ne voudrait pas me parler, qu’elle ne me répondrait pas et que surtout, si je venais à détourner le sujet, elle ne voudrait pas m’écouter. Non pas qu’elle était méchante, je savais mieux que quiconque que derrière ses airs rebelles se cachait une femme incroyable, remplie d’énergie, mais parce qu’au fond, j’avais peur, alors je m’inventais une tonne d’idées qui étaient probablement fausses. Puis, ce matin, j’en eus marre. En regardant nos anciens messages ce matin en me levant, j’eus un pincement au cœur plus fort que jamais, et je décidai de prendre les choses en main. Je m’habillai, puis sitôt, je me rendis à la porte de sa suite, puis je frappai à celle-ci une première fois, sans obtenir de réponse. Je frappai une seconde fois, puis une troisième, et j’en vins à la conclusion qu’elle n’était pas là. Découragé, je n’eus pas le courage de retourner dans mon appartement, ce qui expliqua pourquoi je sortis du complexe, et je laissai mes pas m’emporter là où ils le voulaient bien, sans vraiment porter attention à ce qui se passait autour de moi.

_________________
parce que je t'aime

"A présent, il y avait entre eux comme une évidence, un élan, une alchimie. Un sentiment primitif qui remontait aux peurs et aux espoirs de l'enfance. La certitude vertigineuse d'être enfin face à la personne capable de combler leur vide, de faire taire leurs peurs et de guérir les blessures du passé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Elyxir Hamilton
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: février 2013
Lieu de résidence: Hala Kahiki Resort
Statut civil: Elys ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : James, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 166
Date de naissance : 23/05/1990
Age : 27
Avatar : Lyndsy Fonseca
Emploi : Strip Teaseuse

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Sam 19 Déc - 13:34


Lewis & Elyxir
Il me manquait, je ne pouvais le nier. Mais durant ses deux dernières semaines, j’avais eu le temps de réfléchir à nous. Officiellement nous étions toujours en couple, du moins pour moi puisqu’il ne m’avait jamais dit que nous n’étions plus ensemble, ou alors j’avais loupé un épisode. Je me demandais si je n’avais pas perdu mon temps avec Liam, oui je l’aimais cela ne faisait aucun doute mais je me posais une tonne de questions. Etions-nous faits l’un pour l’autre ? Finalement je n’en étais pas sûr, c’était sympa entre nous au début, on a appris à se connaitre, il est vrai que sous la couette on s’entend bien mais en fin de compte, on est sûrement trop différent. Il a sa vie et j’ai la mienne. Il semblerait que ma vie ne lui convienne pas finalement et c’était ce pourquoi on s’était fâché d’ailleurs. Cela me faisait beaucoup de peine et de mal car il m’avait toujours dit qu’il aimait être avec moi parce que j’étais naturelle, que j’étais moi-même, et mon métier ne semblait pas le gêner, je ne savais pas quelle mouche l’avait piqué ce jour-là mais en tout cas, j’avais l’impression que tout avais explosé et qu’il n’y avait plus rien à tirer de notre histoire. Il ne me semblait pas que j’avais envie de changer car je m’étais toujours promis de ne jamais changer pour qui que ce soit… Mais allais-je tenir cette promesse que je m’étais faite ? A vrai dire je n’en savais rien. Peut-être que oui étant donné que Liam ne m’avait pas donné de nouvelles depuis notre dispute, peut-être qu’il était retombé dans les bras d’une autre et qu’il ne pensait plus à moi, dans ce cas ce serait tant mieux pour lui, je ne le méritais clairement pas, il méritait d’avoir tellement mieux qu’une pauvre strip-teaseuse incapable de faire quoi que ce soit d’autre de sa vie, et puis ce serait tant pis pour moi car je me retrouverais toute seule. Dans ce cas-là, ce serait Phoenix qui s’en frotterait les mains car je l’avais quitté pour Liam, sans doute qu’elle avait refait sa vie et donc cela lui ferait plaisir de me voir souffrir autant qu’elle avait souffert quand je l’avais laissé tomber après l’avoir trompé. Je ne me supportais plus, je ne savais même pas comment j’avais réussi à me supporter jusqu’à aujourd’hui. J’étais une fille odieuse qui finissait toujours par faire du mal aux gens que j’aimais. J’avais peur de ce qui allait se passer pour Liam et moi, mais une chose était sûre, je n’étais pas prête à aller vers lui, si on parvenait à se reparler, ce ne serait pas moi qui aurait fait le premier pas, je suis bien trop fière pour ça, et oui. Afin de profiter des beaux jours encore un peu, je m’étais levée tôt ce matin pour aller me baigner à la plage, histoire d’en profiter quand il n’y a personne. Dès lors que le monde commençait à arriver, je remballais mes affaires pour rentrer. J’avais besoin d’être seule en ce moment, voir le monde ne me plaisait pas, j’avais assez avec mon travail, il ne m’en fallait pas plus car c’était déjà trop. Et finalement, je culpabilisais d’avoir rendu Liam malheureux, parce que je l’aimais et que je voulais le rendre heureux. Une fois mes affaires ramassées, je rentrais tranquillement chez moi. Je ne m’attendais vraiment pas à tomber nez à nez avec Liam. Je me sentais mal à l’aise, je ne savais pas si je devais aller le voir ou si je devais dévier mon chemin pour ne pas le voir, ce qui ne serait franchement pas courageux. J’inspirais un grand coup et continuais de marcher jusqu’à arriver devant lui. « Bonjour… » fut tout ce que je réussi à dire.

_________________
« Après tout, si le paradis existe, nous nous retrouverons, puisqu'il ne peut y avoir de paradis sans toi. Puis tu m'as rendu l'espoir mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. Et notre amour est comme le vent. Je ne peux pas le voir, mais je peux le sentir. » © which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis D. Maxwell
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: ses 12 ans
Lieu de résidence: Sur le canapé de Camille.
Statut civil: Elyxir. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Elliot, Evdokya, Ezra & Cameron
Messages : 64
Date de naissance : 12/06/1990
Age : 27
Avatar : Zac Efron
Emploi : Mascotte au Hawaii Amusement Park

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Jeu 24 Déc - 0:04

Elyxir & Lewis
Je n'en peux plus d'attendre de te manquer


Le regard dans le vide, j’avais fini par commencer à marcher de façon purement aléatoire, ignorant les gens autour, ne pensant qu’à une chose, soit ce vent que je venais de me prendre. Pour sûr, je ne pouvais pas vraiment en vouloir à Elyxir, parce qu’elle n’était pas là, elle n’était pas au courant que je m’étais présenté à sa porte. Où le savait-elle et avait-elle fait exprès de ne pas venir me répondre quand elle a vu que c’était moi par l’oeil magique de sa chambre ? Je n’étais pas un grand adepte de ces gadgets que je n’avais pas demandé, mais je n’avais jamais privé ma petite-amie de l’utiliser. En réalité, je ne pouvais pas la priver de quoi que ce soit, jamais je ne pourrais me permettre de faire une chose pareille, ce qui expliquait pourquoi je me retrouvais maintenant, tel un idiot, à errer en ne sachant quoi faire, tout simplement parce que je n’avais pas eu le courage d’admettre que j’avais été jaloux de la voir là-haut, ou bien que je n’avais pas voulu accepter ce qu’elle faisait de façon aussi impassible qu’elle ne l’aurait voulu qu’elle se déhanche dénudée devant tous ses hommes dont j’avais fait partie une fois. Si seulement j’avais su me taire, alors nous n’en serions pas là. Honteux de mon propre comportement pour le coup, parce que j’avais cette tendance à toujours culpabiliser pour quoi que ce soit, je devins soudainement frustré de ne pas avoir su en faire plus. Pourquoi je n’avais pas attendu devant sa porte plus longtemps ? Je n’en savais rien, et malheureusement, je ne pouvais pas changer grand-chose. Les poings serrés, je m’arrêtai soudainement de marcher quand je me retrouvai sur un quai, m’appuyant sur la rambarde pour regarder au loin, toujours aussi perdu dans mes pensées. Inutile de mentionner que je ne sus faire mieux que de sursauter subitement quand j’entendis une voix non loin de moi. Cherchant la provenance de celle-ci, je me retrouvai soudainement face à ma petite amie. Mon coeur manqua d’abord un temps, et ensuite, lorsque j’eus repris un peu de contenance, je dis:  « Ely… », sentant aussitôt que cela me fendait le coeur de ne pas pouvoir l’appeler par un nom plus doux. Enfin, oui j’aurais pu, mais je sentais que ça serait déplacé. Inconfortable, je me tournai vers elle tout en me grattant la nuque, et je dis la première chose qui me vint à l’esprit, soit:  « J’ai tenté de voir si tu étais dans ta chambre, mais tu n’étais pas là. » Sitôt, je m’administrai une gifle mentale pour avoir soulevé une telle évidence. Évidemment qu’elle n’était pas là, c’était sûr maintenant ! Cherchant sitôt à me rattraper, je dis alors:  « Co… Comment tu vas ? » en sachant que j’avais pas mal plus de choses à lui dire que cela, mais que pour le moment, je n’y arrivais juste pas. Chaque chose en son temps, je suppose, même si pour le coup, je ne savais pas quel moment était le meilleur pour dire quoi que ce soit tant j’étais nerveux, tendu et surtout triste, parce que je réalisais plus que jamais à quel point elle me manquait.

_________________
parce que je t'aime

"A présent, il y avait entre eux comme une évidence, un élan, une alchimie. Un sentiment primitif qui remontait aux peurs et aux espoirs de l'enfance. La certitude vertigineuse d'être enfin face à la personne capable de combler leur vide, de faire taire leurs peurs et de guérir les blessures du passé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Elyxir Hamilton
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: février 2013
Lieu de résidence: Hala Kahiki Resort
Statut civil: Elys ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : James, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 166
Date de naissance : 23/05/1990
Age : 27
Avatar : Lyndsy Fonseca
Emploi : Strip Teaseuse

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Ven 8 Jan - 22:48


Lewis & Elyxir
Même si je ne savais pas comment cette rencontre avec Lewis allait tourner, j'étais contente de le voir. J'espérais simplement que ça n'allait pas mal tourner et qu'on ne finirait pas par s'engueuler comme je ne sais quoi comme on l'avait fait deux semaines auparavant. Nous avions tous les deux des torts, sans doute que mon métier en était un aussi mais je lui en voulais de m'avoir toujours dit qu'il m'aimait telle que j'étais pour ensuite venir me faire des reproches à propos de ma vie professionnelle. Il fallait aussi qu'il sache que sans ça, probablement qu'on ne se serait jamais rencontrés. Qui sait, peut-être aurait-ce été mieux pour tout le monde, enfin surtout pour lui, il n'aurait pas eu à s'encombrer de moi et il n'aurait pas été jaloux ou malheureux par ma faute. Je fronçais les sourcils à ce qu'il me dit. « Forcément, je ne peux pas être à deux endroits à la fois Lewis... » J'esquissais un petit sourire afin de ne pas paraître désagréable. Je savais que Lewis me connaissait, je n'étais pas du genre à réfléchir avant de dire quelque chose, et parfois ça pouvait me porter préjudice. Finalement, je compris que même si je n'avais pas envie de le voir, ni même de le croiser sans le calculer, il se trouve qu'il était venu jusqu'à ma chambre donc si je n'étais pas venue à la plage ce matin, je l'aurai vu sur le palier de ma chambre plutôt qu'ici. Je haussais les épaules à sa question. Je ne savais pas trop quoi dire. « Ca va, comme une strip-teaseuse qui se détend comme elle peut de sa nuit de travail... J'aimerais tellement que ça se passe autremet mais bon. Et toi, comment tu vas ? » Au fond de moi j'étais vraiment mal, mais je ne voulais rien laisser paraître devant Lewis, le meilleur moyen de faire revenir un homme, c'est de lui laisser penser qu'on n'en a plus rien à faire de lui.

_________________
« Après tout, si le paradis existe, nous nous retrouverons, puisqu'il ne peut y avoir de paradis sans toi. Puis tu m'as rendu l'espoir mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. Et notre amour est comme le vent. Je ne peux pas le voir, mais je peux le sentir. » © which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis D. Maxwell
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: ses 12 ans
Lieu de résidence: Sur le canapé de Camille.
Statut civil: Elyxir. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Elliot, Evdokya, Ezra & Cameron
Messages : 64
Date de naissance : 12/06/1990
Age : 27
Avatar : Zac Efron
Emploi : Mascotte au Hawaii Amusement Park

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Mar 12 Jan - 19:26

Elyxir & Lewis
Je n'en peux plus d'attendre de te manquer


Inutile de me poser la question plus longtemps; Elyxir m’en voulait encore. Comment je le savais ? Par l’attitude qu’elle adoptait pour me parler, de même que ses propos qui trahissaient une certaine indifférence par rapport à ma personne qui eut pour effet de me blesser au plus haut point. Peut-être que j’étais en train de complètement tomber dans le panneau et qu’elle disait cela simplement pour voir comment j’allais réagir, ou bien pour me faire payer encore plus ce qui s’était passé la dernière fois au club, mais je ne pouvais pas m’empêcher de me sentir mal, de me sentir blessé, voire même blasé. Voilà maintenant deux semaines que je me rongeais les sangs en me demandant comment elle allait, si je lui manquais, si elle arriverait à panser sa blessure et finalement me pardonner. Finalement, ce n’était rien de tout ça; l’incident aurait pu arriver hier que sa réaction aurait été la même, j’en avais l’impression. Pourquoi avais-je été aussi idiot ? Pourquoi aurais-je cru que j’aurais pu lui faire une surprise sans que ça tourne à la bêtise ? Pourquoi j’ai été bête au point de croire qu’elle aurait pu me pardonner mon moment de jalousie ? Ça arrivait à tout le monde de faire des erreurs, non ? Ou s’attendait-elle à ce que je fasse simplement ce qu’elle voulait quand elle le voulait, que je redevienne un petit chien de poche comme je l’avais été avec mon ex-fiancée ? Tout cela était un peu exagéré, je devais l’admettre, mais je m’étais excusé, j’avais tenté tant bien que mal de faire pardonner mon erreur, lui avoir fait comprendre que je n’aurais pas dû mettre de malaise, que j’aurais dû garder le tout pour moi, mais apparemment, ce n’était pas assez pour qu’elle ne me rejette pas comme une vieille chaussette, limite comme si je n’étais qu’un gars d’un soir qu’elle n’aimait pas au fond d’elle. Me heurtant moi-même à penser de la sorte, bien que je ne pouvais pas faire autrement, je mis mes mains dans mes poches, je fus soudain d’un bref moment de panique quand elle me retourna la question et tout ce que je trouvai à lui répondre, ce fut:  « Je me sens comme une vraie merde. » C’était peut-être grossier, mais c’était là la triste vérité. Je me sentais comme une merde parce que je savais bien que j’avais tout fait foirer, et là, je me sentais comme une merde parce que je sentais que j’avais perdu toute importance, et ça me tuait de voir qu’elle se permettait de me rejeter de la sorte. Conscient que je sois blessé ou non ne changerait fort probablement pas grand-chose pour elle, je me contentai d’ajouter dans un haussement d’épaules, une fois que j’eus retrouvé un peu de contenance:  « Mais je suppose que je n’ai que moi à blâmer pour le coup. » en me dégoûtant d’agir de la sorte. Si cela n’avait été que de moi, je l’aurais attendue devant sa porte, je l’aurais suppliée à genoux de me pardonner, mais après cette indifférence de sa part, je n’y arrivais pas. Après tout, peut-être qu’il était vrai que je n’étais qu’un mec comme les autres, un mec actuellement bien piteux et misérable pour le coup par contre, je me doutais bien que ce n’était pas le cas de tout le monde.

_________________
parce que je t'aime

"A présent, il y avait entre eux comme une évidence, un élan, une alchimie. Un sentiment primitif qui remontait aux peurs et aux espoirs de l'enfance. La certitude vertigineuse d'être enfin face à la personne capable de combler leur vide, de faire taire leurs peurs et de guérir les blessures du passé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A. Elyxir Hamilton
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: février 2013
Lieu de résidence: Hala Kahiki Resort
Statut civil: Elys ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : James, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 166
Date de naissance : 23/05/1990
Age : 27
Avatar : Lyndsy Fonseca
Emploi : Strip Teaseuse

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Dim 17 Jan - 21:29


Lewis & Elyxir
Je soupirais à sa remarque. Je n’aimais certes pas savoir qu’il était mal mais j’avais envie de lui dire que c’était un peu de sa faute toute cette situation. Il s’était clairement foutu de moi. En revanche je ne supportais pas de l’entendre dire qu’il devait ne se blâmer que lui car en clair ce n’était que le seul responsable. Je l’avais un peu pensé, je ne pouvais pas le nier. Mais quand il y a une dispute dans un couple, ça ne peut pas être uniquement la faute de l’un des deux, c’était impossible. Alors probablement que l’un des deux à plus de torts que l’autre mais cette personne ne peut pas être entièrement responsable de tout. Selon moi, Lewis avait bien plus de torts que moi, il m’avait menti de nombreuses fois à me dire que je pouvais être Elyxir. Mais finalement l’Elyxir que j’étais actuellement je l’avais inventé de toute pièce, j’étais devenue celle que je suis aujourd’hui pour emmerder mon monde, et j’avais bien réussi. Alors oui j’avais obtenu une certaine satisfaction de tout cela au moment voulu, mais aujourd’hui je me rendais compte que les choix que j’avais fait auparavant pouvait me retomber dessus, et notamment dans ma vie de couple. Peut-être qu’il était temps pour moi de devenir celle que j’étais vraiment, mais qui disait que si je changeais aujourd’hui ça ne foutrait pas tout en l’air entre Lewis et moi ? Je ne savais plus quoi penser. Visiblement, il ne supportait plus celle que j’étais, alors éventuellement je devais changer, mais rien ne disait qu’il supporterait celle que je pourrais devenir ensuite. J’étais complètement perdue. A vrai dire, je n’avais pas vraiment songé à cela ces deux dernières semaines. Je n’étais plus du genre à me remettre en question, d’ailleurs je ne savais même pas si j’avais été capable de le faire un jour. Je ne me souvenais plus de cette fille que j’étais avant d’être celle que je suis maintenant. « On est tous les deux à blâmer, mais toi plus que moi je l’admet. En fait je t’en veux simplement parce que tu n’aimes plus ce que je suis Lewis, mais je ne suis pas sûre d’être capable de changer, tu comprends ça ? Mais putain, pourquoi tu m’as fait ça quoi ? Je t’aime bordel ! » Voilà, je lui avais dit ce que je pensais. Alors maintenant il le prenait comme il voulait, mais je ne voyais plus quoi dire.

_________________
« Après tout, si le paradis existe, nous nous retrouverons, puisqu'il ne peut y avoir de paradis sans toi. Puis tu m'as rendu l'espoir mon amour. Tu m'as enseigné qu'il était possible de retrouver la joie de vivre, malgré toute la douleur que l'on a pu connaître. Et notre amour est comme le vent. Je ne peux pas le voir, mais je peux le sentir. » © which witch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis D. Maxwell
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: ses 12 ans
Lieu de résidence: Sur le canapé de Camille.
Statut civil: Elyxir. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Elliot, Evdokya, Ezra & Cameron
Messages : 64
Date de naissance : 12/06/1990
Age : 27
Avatar : Zac Efron
Emploi : Mascotte au Hawaii Amusement Park

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer Lun 14 Mar - 13:51

Elyxir & Lewis
Je n'en peux plus d'attendre de te manquer


J’étais d’avis que rien ne servait de comparer qui était plus à blâmer entre Elyxir et moi, mais clairement, celle-ci n’était pas de mon avis, compte tenu qu’elle n’hésita pas un instant à retourner le couteau dans la plaie en mesurant en quoi j’étais à blâmer alors qu’au fond, je savais que ce n’était pas le point. Pire encore, en plus de faire cela, elle continua de tout prendre de travers, rendant la chose encore plus compliquée. Pour tout dire, je ne savais même plus quoi faire tant ce malentendu prenait des proportions plus qu’éléphantesques et je me retrouvais complètement désemparé, paumé, exaspéré. Cependant, je savais que je ne pouvais pas juste me permettre de soupirer et râler, pas si je voulais arranger les choses. Mais les choses, comment je pouvais les arranger à ce point ? Franchement, je ne savais plus quoi en penser. Au bout du compte, je décidai de prendre un instant pour passer une main dans mon visage, histoire de me donner un temps de réflexion tout en paraissant aussi naturel que possible, et à la fin de mon geste, je dis:  « Je n’ai jamais dit que je n’aimais pas qui tu étais, au contraire… » Pendant un instant, je n’osai pas vraiment retirer ma main de mon visage complètement, alors je la gardai là, jusqu’à ce que je trouve le courage de le faire et continuer. Cependant, je me retrouvai encore plus impuissant, confus et énervé. Alors, après avoir dit:  « Et je ne veux pas que tu changes non plus. J’ai été stupide, j’ai fait une erreur… » Pendant un instant, je me rendis compte que j’étais sur le point de lui dire que ce n’était pas difficile à comprendre et qu’elle pouvait cesser de repasser par-dessus, mais parce qu’on m’avait toujours appris à garder une certaine contenance, je ne le fis pas. En revanche, cela ne diminua pas mon envie de cesser de me battre alors qu’elle n’écoutait plus rien, alors que je ne savais plus quoi faire outre empirer les choses. Encore plus paumé donc, je finis par dire quelque chose que je ne réfléchis pas autant que mes propos précédents, et je laissai davantage parler mes sentiments en affirmant:  « Et je t’aime moi aussi ! C’est pour ça que je veux que tu comprennes que ce n’était qu’une erreur et que je ne veux que rien change ! N’ai-je pas le droit d’être maladroit ? Parce que si non, alors peut-être que je ne suis qu’un boulet qui t’empêche de vivre ta vie et qu’il vaut mieux que je ne t’embête plus… » Je n’étais pas vraiment fier de ce que je venais de dire, mais j’avais fait une erreur, une erreur, alors que je voulais bien faire, tout simplement. Si notre relation ne tenait qu’à cela, peut-être que celle-ci n’était pas assez solide ? Peut-être qu’Elyxir ne m’aimait pas autant que je ne l’aurais cru ? Cela me faisait beaucoup de mal de penser ainsi, mais pour le coup, je ne pouvais pas voir autrement les choses, je n’y arrivais juste pas.

_________________
parce que je t'aime

"A présent, il y avait entre eux comme une évidence, un élan, une alchimie. Un sentiment primitif qui remontait aux peurs et aux espoirs de l'enfance. La certitude vertigineuse d'être enfin face à la personne capable de combler leur vide, de faire taire leurs peurs et de guérir les blessures du passé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
est tout bien bronzé !
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer

Revenir en haut Aller en bas

ELYS ▬ Je n'en peux plus d'attendre de te manquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une invitation que,malheureusement je ne peux refuser(PV HC)
» croque-moi si tu peux - jeudi 24 mai, 14h17
» Je peux manger avec toi ? { FT Fox}
» Tu peux répeter, il me semble que j'ai pas bien compris... [Darren M.]
» [Mercredi - 18h30] Je peux pas vivre sans lui.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Little Bit Longer :: Ha’aheo No ‘O HonoluluBienvenue à Honolulu :: Waikiki :: Beach Walk-