Partagez|

Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Fidjï P. Burke
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Aucun.
Messages : 73
Date de naissance : 20/08/1993
Age : 24
Avatar : alycia Debnam-Carey
Emploi : Cleaner de scéne de crime

MessageSujet: Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ? Mer 21 Oct - 11:16


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cameron & Fidjï

On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?
Date du RP: 23 Octobre 2015
Moment de la journée: matinée
Lieu précis du RP: dans la rue
Autres informations à ajouter: Il pleut légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidjï P. Burke
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Aucun.
Messages : 73
Date de naissance : 20/08/1993
Age : 24
Avatar : alycia Debnam-Carey
Emploi : Cleaner de scéne de crime

MessageSujet: Re: Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ? Mer 21 Oct - 11:50


Cameron & Fidjï
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une rue comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?  
Puis le soleil arriva. Le soleil venait de gâcher mon réveil. Je n’avais nulle envie de me faire réveiller en me faisant agresser par les rayons de ce dernier, mais avais-je le choix en pouvant donner mon avis à ce dernier ? Non. Donc autant dire que j’étais piégée à lutter comme une folle pour retrouver la position pour m’endormir et éviter d’être à nouveau réveillé. Maudit volet, qui laissait filtrer quelques peu la lumière, je m’en serais bien passée ce matin, je serais bien restée dans mon lit pour profiter de mon jour de repos, mais non. Impossible, bouffe toi ça.  Je gesticulais de toute part, tentant de trouver une solution pour me rendormir, mais c’était comme demander un geste du saint esprit pour qu’il fasse cesser les crimes et compagnie, quoi que cela voudrait aussi dire que je n’aurais plus de boulot et autant dire que j’avais amplement besoin d’un travail ! Je mordais un peu ma lèvre, alors que je soufflais un peu finissant par me redresse. «  connard ! » je n’étais pas du style très aimable quand je me faisais réveiller si brutalement alors que je m’étais couchée peu de temps avant. J’avais qu’une envie m’assommer contre le mur et tomber direction dans un profond sommeil pour me réveiller que quand je serais de bonne humeur, mais surtout reposer convenablement. Je prenais mon oreiller dans mes mains pour le serrer contre moi bougonnant un peu pour le coup, j’étais lassée de ne pas pouvoir dormir aisément, alors il était clair que j’allais devoir me bouger les fesses ! Non, je n’allais pas faire le ménage ou compagnie ! J’allais surtout me déployer à trouver de nouveau rideau ou des volets digne de ce nom tout bonnement ! Je ne m’imaginais pas encore m’amuser à lutter contre le soleil encore très longtemps ! Plutôt dire non directement. Et n’ayant pas les moyens de déménager, je n’allais sans doute pas  faire cela. J’étais coincée ici, alors je devais faire avec et trouver les solutions convenable à cette situation. Je savais que je serais capable de trouver les choses utiles à mon petit bonheur. Je venais de me lever, debout sur mon lit je sautais sur le sol, comme si cela allait me permettre d’attaquer décemment ma journée. J’allais sous la douche, je ne voulais pas perdre une minute à flâner à regarder la télévision ou ce qui pouvait se passer dehors. Une fois la douche finie et ma personne habillée, je prenais une pomme pour assurer mon petit déjeuner et m’aider à me réveiller. Oui, car apparemment une pomme serait plus bénéfique à un bon réveil qu’un café !  J’y croyais, façon le café et moi ça faisait sept.  Je sortais de chez moi, regardant le soleil, me brûlant presque la rétine à faire cette ânerie. Je souriais un peu alors que je marchais pour aller dans un magasin de bricolage. Attention shopping. Bon pas le même genre d’achat dont je raffolais, mais c’était déjà bien à mon goût. Mes emplettes terminée, je pouvais aller chez moi, mais en sortant du magasin, j’eus la mauvaise surprise d’une fine pluie qui avait laissé le sol mouillé, quelques petites flags, pas grand-chose dans le fond, j’aurais pu ou du attendre la fin , mais non, je voulais me hâter à la tâcher pour être tranquille et sans doute fermer les volets  pour m’endormir et profiter pleinement de la pénombre de ma chambre comme j’aurais dû le faire ce matin.  Je marchais rapidement, car malgré que l’averse soit petit, elle était assez puissante pour mouiller et malgré le soleil puis la chaleur environnante, je ne voulais pas chopper la crève, avec ma poisse et cette journée si bien commencé, ce n’était pas malin de s’y risquer.   Voilà, que maintenant en marchant sur une bouche d’égout, je finissais par faire tomber mon sac de course, enfin ce n’était pas le plus grave, vu que j’avais les fesses au sol et ces dernières mouillées, mais mains appuyé que le bitume, je tentais de me relever jusqu’à voir une main généreuse se tendre pour m’aider à me redresser. Une fois debout un sourire finissait par se peindre sur mon visage. «  Merci ! » Journée de merde bonjour ?
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Cameron Prescott
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: juin 2012
Lieu de résidence: #303 Malua Drive, Alewa Heights
Statut civil: Profondément torturé. Et si c'était lui qu'il fallait ?
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Lewis, Ezra, Evdokya & Elliot
Messages : 172
Date de naissance : 31/01/1983
Age : 34
Avatar : Ian Somerhalder
Emploi : Pilote d'avion de ligne

MessageSujet: Re: Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ? Lun 26 Oct - 18:19

Fidjï & Cameron
On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

 « Mesdames et messieurs, nous venons d’atterrir à Honolulu. Veuillez attendre que l’appareil soit complètement arrêté et la porte ouverte pour vous lever, merci beaucoup. » Ce fut au bout de plusieurs heures de vol que j’avais finalement pu me permettre de prononcer ces mots qui faisaient bien souvent plaisir à tout le monde, autant aux passagers qu’à l’équipage. Aux passagers parce que cela signifiait que tout le vol s’était bien déroulé et que maintenant, ils seraient en mesure de découvrir, redécouvrir, ou simplement rentrer à Honolulu. Pour l’équipage, cela signifiait la fin d’une longue nuit de travail. Nuit qui n’avait pas été nécessairement des plus complexes, parce que le vol s’était déroulé sans embûches, mais une nuit quand même à demeurer éveillé, à répondre aux demandes diverses des passagers. Tout le monde, moi le premier, était, en gros, plus que ravi d’être arrivé. Pour ma part, cela faisait maintenant quatre jours que je n’étais pas rentré chez moi, raison étant que les longs vols auxquels j’avais été assigné m’avaient obligé à dormir outre-mer afin d’avoir le temps de repos convenable avant de reprendre les commandes. Quoiqu’il en soit, maintenant que le vol avait pris fin, que l’avion était bel et bien arrêté à la porte qu’on m’avait assignée, je pourrais rentrer chez moi, en paix, faire ce que j’avais à faire, et profiter de ces quelques jours de congé qui m’étaient accordés avant de reprendre la voie des airs.

Sitôt que l’avion fut débarrassé de tous les passagers, je sortis à mon tour et comme que je l’avais fait si souvent, je passai la sécurité, récupérai ma valise, et je me rendis dans le premier taxi disponible pour rentrer chez moi. J’avais appris depuis bien longtemps que de prendre le taxi jusqu’à mon appartement me coûtait pas mal moins cher que de garer ma voiture pendant plusieurs jours à l’aéroport. Bien sûr, quand je le pouvais, je demandais à quelqu’un de venir me chercher, mais ce matin, je n’avais pas envie de réveiller qui que ce soit pour venir, me doutant bien que tout le monde était en train de dormir. Apparemment, contrairement à ce que je m’attendais, je m’étais trompé. Sitôt que je m’extirpai du taxi après avoir payé la course, je me rendis compte qu’il devait être plus tard que je ne l’aurais cru, puisque certaines gens avaient déjà commencé à défiler dans les rues et plus encore, certains avaient déjà commencé à faire des gaffes. Je m’en rendis compte lorsque droit devant moi, une demoiselle, de quelques années ma cadette, trébucha dans une bouche d’égout. Ses courses partirent d’un côté, elle de l’autre, bref, c’était un peu la catastrophe. Sachant moi-même que je n’apprécierais pas être laissé dans un tel état, et sachant que le peu de gens qui se promenaient n’auraient probablement pas la décence d’aller à son secours, je me présentai alors devant elle, comme un chevalier servant, et je lui tendis la main, me disant que le mieux était de l’aider à se relever dans un premier temps. Heureusement, celle-ci accepta mon aide, prenant ma main en me permettant ainsi de l’aider à se relever. Puis, je ne pris pas le temps de trop la regarder, me contentant de lui dire :  « Il n’y a pas de quoi. » avant de me pencher, puis attraper le sac de courses qui avait volé un mètre ou deux plus loin. Heureusement, rien ne semblait avoir été endommagé malgré la chute, ou du moins, selon ce que je pus voir tandis que je regardais très brièvement. Je n’allais quand même pas commencer à fouiller dans ses courses, quand même. Puis, ce fut finalement à ce moment que je me permis de la regarder, que je lui servis mon plus beau sourire en lui tentant son sac et en lui demandant :  « Ça va aller, vous n’avez rien ? »

_________________
I AM LOST WITHOUT YOU
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" S'il y a une chose à laquelle tu tiens par-dessus tout, n'essaie pas de la retenir. Si elle te revient, elle sera à toi pour toujours. Si elle ne te revient pas, c'est que dès le départ elle n'étais pas à toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fidjï P. Burke
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Aucun.
Messages : 73
Date de naissance : 20/08/1993
Age : 24
Avatar : alycia Debnam-Carey
Emploi : Cleaner de scéne de crime

MessageSujet: Re: Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ? Mar 17 Nov - 14:41


Cameron & Fidjï
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
 On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une rue comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?  
Journée merdique ? Oui, c’était bien le cas pour le coup. Etre éveillée par le soleil à cause de volets peu délicat à vouloir réellement jouer leur rôle. J’avais tenté de retrouver un bon petit sommeil, mais rien à faire l’éclat du soleil avait tué ma nuit bien trop tôt à mon humble avis. J’étais fatiguée, j’aurais pu rester à flâner chez moi, mais à quoi bon ? Dormir et être sans cesse emmerder par la clarté du dehors ? Cela ne servait à rien pour le coup. Alors, j’allais me la jouer bricoleuse, histoire de ne pas revivre cela demain matin. Je ne serais pas prête à subir un tel affront deux fois de suite, durant mes jours de congés. Autant dire que je voulais pouvoir goûter à nouveau à une vraie grasse matinée et non à une substance qui pourrait s’en rapprocher. Alors, je pinçais ma lèvre, alors que je me dirigeais vers le magasin pour les bricoleurs, un magasin qu’on trouve un peu partout dans le monde, donc j’ai confiance en la qualité de ce pourquoi je m’étais déplacée. Je savais que je pouvais compter sur ces produits pour me laisser des nuits paisibles et douces, heureusement, sinon j’irais moi-même causer un meurtre que je devrais nettoyer sans doute. Une petite course rapide, enfin vive juste un peu le fait que je n’avais pas subi quelques instants auparavant la pluie qui était tombée sur nous. J’avais échappé au fait de me retrouver tout bonnement trempée. Je marchais tout en observant les alentours, le ciel, laissant presque quelques petites gouttes assez rebelle tomber sur mon nez. Oui, elles glissaient sur mon visage alors que la pluie c’était arrêté, mais les sœurs de ces perles d’eau ne les avait pas prévenu apparemment. Enfin, je ne m’attendais pas à me prendre une telle chute. Je n’aurais pas pu rêver d’ une si mauvaise journée. J’avais un peu, non énormément la poisse en ce jour à croire. Le soleil qui me réveille sans mon consentement, la pluie qui me fait glisser sur une bouche d’ égout ? Autant dire que je me serais sans doute passé de tout cela dans le fond. J’avais comment dire un mal fou à me relever seule, puis je fixais du coin de l’œil ce que j’avais acheté pour mettre en place les nouveaux rideaux, histoire de pouvoir dormir, oui le sommeil allait finir par devenir mon seul mot qui se déroulerait dans mon esprit. Autant dire que ce n’était pas forcément quelques choses que j’appréciais réellement. Je pouvais penser à un tas d’autres choses, sauf ma famille, autant dire qu’elle je tentais plus de l’oublier, chose pour le coup assez aisé. Un frère lâcheur, une mère qui n’en étais pas une et le seul à qui je pouvais penser me briser le cœur de par sa mort. Mon père avait été un héros depuis toujours dans ma tête. Pourtant, les souvenirs de lui sont très médiocres pour ma personne. Trop petite, j’étais un bébé presque quand ce dernier est décédé, mais les imagines, les photos, les vidéos qui n’ont pas été détruite reste mes biens les plus chers. Une main s’était tendue, alors je l’avais saisie remerciant indéniablement la personne m’ayant aidé. Une fois sur mes pieds, j’adressais un sourire à ce brun très ténébreux à mon goût, je laissais ce sourire posséder mes lèvres sans pouvoir rien y faire tout en glissant ma main dans mes cheveux pour les replacer à la va vite en arrière. « Oui, je pense.. » Je regardais mes genoux, l’un n’avait rien et l’autre avait été écorché comme l’une de mes mains. « Rien qui ne provoque ma mort, sauf si la honte peux le faire ? » Demandais-je ironiquement. « Merci encore en tout cas. » Disais-je tout en prenant le sac de course qu’il avait ramassé pour moi.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Cameron Prescott
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: juin 2012
Lieu de résidence: #303 Malua Drive, Alewa Heights
Statut civil: Profondément torturé. Et si c'était lui qu'il fallait ?
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Maïke, Chelsie, Axelle, Lewis, Ezra, Evdokya & Elliot
Messages : 172
Date de naissance : 31/01/1983
Age : 34
Avatar : Ian Somerhalder
Emploi : Pilote d'avion de ligne

MessageSujet: Re: Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ? Lun 23 Nov - 14:47

Fidjï & Cameron
On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Même si la demoiselle n’avait pas tardé à me répondre, je la laissai quand même faire son bref examen physiologique histoire de s’assurer qu’elle ne s’était pas blessée sans le savoir, ou plutôt le ressentir. C’était des choses qui arrivaient, après tout ; on pensait que tout allait bien, puis on se rendait compte que ce n’était pas le cas, qu’on avait un genou ou un coude qui pissait le temps, un truc dans le genre. Heureusement, concernant la demoiselle, cela ne semblait pas être vraiment le cas, et c’était tant mieux. Non pas parce que je voulais absolument qu’elle n’ait rien, mais parce que j’étais bien loin d’être un expert en bobos de tout genre, donc je n’aurais pas pu faire grand-chose pour l’aider, sauf lui proposer un pansement et encore là, je me doutais bien que ce n’était pas vraiment la meilleure des idées. Souriant finalement quand elle dévoila un petit sens de l’humour que je ne lui connaissais pas vraiment, je vins à lui répondre :  « Aux dernières nouvelles, ça ne fait rien d’autre que de donner un peu de rouge aux joues et encore là, si vous voulez mon avis, ça reste mignon, donc je ne crois pas que ça tue. », nullement surpris par le naturel avec lequel cette tirade m’était venue. J’avais toujours eu un sens de la répartie plutôt développé et clairement, le fait que ma relation amoureuse était en train de complètement bouleverser ma vie ne changeait rien à cela, comme cela ne changea rien au fait que ce fut encore une fois sans hésitation que je lui répondis :  « Il n’y a pas de quoi. » quand elle me remercia de lui avoir filé un coup de main. Puis, alors qu’elle était en train de reprendre le sac de courses qui était relativement volumineux, je me décidai à lui proposer :  « Vous allez loin comme ça ? Si vous voulez je peux vous le transporter… » Cela ne me prenait pas toujours d’aider les gens comme cela, et plus encore, jamais je n’aurais cru que mon désir de le faire, surtout auprès des jolies demoiselles, me serait resté vu mon changement de sexualité, mais clairement, c’était quelque chose qui me venait naturellement, qu’importe les circonstances. Et puis, ce n’était pas comme si c’était là un geste déplacé ; transporter des courses, que ce soit jusque chez elle, ou bien simplement pour prendre un taxi qui la ramènerait, ou encore à sa voiture si elle était garée non loin, ce n’était clairement pas la fin du monde, sans parler du fait que pour être tout à fait honnête, actuellement, je n’avais rien sur mon programme. D’accord, j’avais envie de rentrer à mon appartement pour me reposer un peu, mais outre cela, rien ne me retenait vraiment. Si la honte ne tuait pas, transporter les paquets d’une demoiselle en détresse non plus. Au contraire, ce serait une bonne façon de marquer mon retour à Honolulu, même si à ce point, je n’avais pas besoin de célébrer chaque retour que je faisais, compte tenu que ceux-ci étaient plus que nombreux. Enfin bref, tout cela pour dire que cela ne me dérangerait en rien, si elle acceptait, bien évidemment, parce que je ne pouvais certainement pas m’imposer, parce que ce serait le contraire de la chevalerie que je tentais de mettre de l’avant.

_________________
I AM LOST WITHOUT YOU
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
" S'il y a une chose à laquelle tu tiens par-dessus tout, n'essaie pas de la retenir. Si elle te revient, elle sera à toi pour toujours. Si elle ne te revient pas, c'est que dès le départ elle n'étais pas à toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
est tout bien bronzé !
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?

Revenir en haut Aller en bas

Camjï | On ne sait jamais sur qui on tombe au coin d'une comme on ne sait jamais qui on drague réellement ! Imagine je suis ta cousine ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» DES OISEAUX COMME VOUS N'AVEZ JAMAIS VUS
» « T'es trop négative comme fille : tu gobes jamais de pilules, tu fais jamais la fête et tu veux pas que je mette ma main dans ta culotte. » ✗ destiny
» Il ne faut jamais se venger, ni par les mots, ni par les actes. Et ne jamais dire jamais. [Feat: Nuage de la Ritournelle et Petit Paon]
» Ce que personne ne sait, ce que personne ne saura jamais.
» On ne sait jamais à quoi s'attendre venant de moi ☮ with Ethan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Little Bit Longer :: Ha’aheo No ‘O HonoluluBienvenue à Honolulu :: Ala Moana-