Partagez|

LAURYN - When Harry met Sally ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: LAURYN - When Harry met Sally ... Ven 25 Sep - 0:56


Lauryn & John

   
When Harry met Sally
Date du RP:14/09/2015
   Moment de la journée: soirée
   Lieu précis du RP:Tiki Beach Bar, Honolulu
   Autres informations à ajouter: La rencontre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Ven 25 Sep - 0:57

Feat. Lauryn& John
Je viens d'arriver et je ne sais pas trop par où commencer : les filles sur la plage, les filles dans les bars, les filles à la piscine de l'hôtel... Pourquoi je suis venu ici déjà ? Ah oui! Pour des interventions dans des cours, un truc de biologie ou quelque chose du genre. Je ne m'en soucie pas vraiment : non pas que je me fiche de ce que j'enseigne, au contraire, c'est une passion qui dure depuis des années. L'objet de mes recherches assidues, qui continuent peu importe où je me trouve, ou si j'y suis pour des vacances ou de vraies recherches prévues et conduites. Pour l'instant, je vais plutôt ce séjour comme des vacances tout frais payés où je n'aurais qu'à profiter de la piscine, de la mer... et des filles.
Cela fait un moment que je n'ai pas pu me reposer et vraiment prendre du temps en dehors de mes recherches et cours que je donne parfois. A chacune de mes vacances, je me retrouvais à regarder la flore de l'endroit où je logeais, puisque c'était le plus souvent au milieu de forêt ou autre milieu naturel. Je n'aime pas tellement rester en ville, sans jamais voir de verdure. Ici il n'y a pas vraiment de verdure aux alentours mais du sable et si vraiment ma curiosité l'emporte une fois ou deux, je pourrais toujours essayer de visiter des endroits plus reculés où, je le sais, la flore est intéressante. Ce n'est pas mon but maintenant, je ne veux même pas réfléchir aux interventions que je devrai diriger. Je verrai pour préparer quelque chose rapidement en relisant ce pour quoi je me suis proposé. Jusque là je n'ai fait que regarder la destination sur l'offre, cela concernerait des cours de chimie ou de physique que je ne m'en serais pas rendu compte.

Je visite d'abord mon hôtel, pour déposer mes affaires et jauger un peu de la qualité ici. Et je ne parle pas du personnel ou de la chambre... Rapidement, je me retrouve en short de bain auprès de la piscine. Je sais que je fais mon effet quand je suis torse nu, bien que je n'ai pas une musculature particulièrement proéminente, mais je ne veux pas faire attention à tout cela. Je garde donc mes lunettes de soleil, qui me permettent de regarder sans me faire voir. Je peux ainsi faire semblant de ne pas m'attarder sur ce qu'il se passe ou sur les filles présentes, tout en les regardant sans aucune honte. Ce ne sont que des touristes et je dois bien avouer que j'ai un peu trop l'habitude de ces filles, il parait que c'est les natifs les plus intéressants, et donc les natives doivent l'être tout autant...
Le soir arrive, c'est un soir comme les autres... Je vais dans un bar en me disant que l'ambiance y sera sûrement bonne, mais je me retrouve à m'ennuyer pendant une bonne heure, à boire des bières. Je ne m'intéresse pas vraiment aux gens autour, je dois bien en être à ma troisième bière ou peut-être la quatrième, mais bizarrement quand la porte s'ouvre, je tourne la tête par curiosité. Arrive alors une magnifique blonde se dirigeant vers le comptoir d'un pas assuré, s'intéressant plus au barman qu'au reste - ils avaient l'air de se connaître, comme de vieux amis ou de vieux amants, je ne sais pas trop. Fruit du hasard ou du destin, elle s'assoit à côté de moi et me sourit, histoire d'être polie je suppose; mais je lui souris en retour, alors qu'elle reporte bien (trop ?) rapidement son attention sur le barman qui la sert.

Je ne me demande même plus si c'est une native, si cela va être plus intéressant qu'avec les autres filles. Il faut que je trouve un moyen de l'aborder, mais évidemment toutes mes techniques de drague pourtant bien rôdées semblent avoir filé de ma tête et je trouve trop rien à dire. Je ne suis que béat devant cette fille, cherchant quelque chose à dire, quand enfin je sors:

— Salut, ça va ?
Est-ce que je me trouve minable? Oui, mais je n'ai rien trouvé d'autre et je crois que c'est la phrase la plus banale qui te vient aussi le plus rapidement à l'esprit. Et puis faut dire, elle ne semble pas au mieux de sa forme cette jeune femme; peut-être a-t-elle besoin d'en parler ?
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauryn K. Sullivan
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: quelques mois
Lieu de résidence: Appartement #1213 / Hôtel
Statut civil: Officiellement divorcée depuis le 12.09.15
Infos de baseMessages : 280
Date de naissance : 28/01/1981
Age : 36
Avatar : Jennifer Morrison
Emploi : Institutrice en maternelle

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Sam 10 Oct - 10:30

When Harry met Sally



Depuis son arrivée ici, à Honolulu, Lauryn avait développé d’étranges habitudes. Par exemple, à cause de ses insomnies, il lui arrivait très fréquemment de se lever au milieu de la nuit, d’enfiler son training et d’aller courir sur la plage sous la lueur de la lune. Tous les matins à 7 heures, qu’elle ait bien dormi ou non, elle avalait un énorme mug de café avec un petit cocktail de vitamine et d’aspirine. À midi, elle se nourrissait à peine et, lorsqu’elle ne travaillait pas, elle prenait le temps d’aller se promener sur les quais. Et le soir… Ma foi, le soir, lorsque le soleil quittait l’horizon et la confrontait à ses peurs et à ses regrets… Lauryn prenait sur elle et, pour fuir cette inlassable solitude, elle décidait de se préparer à sortir. Elle tentait de se faire la plus jolie possible, en mettant ses grands yeux émeraudes en valeur et en enfilant une tenue chic et sexy, sans vulgarité aucune. Elle essayait, tant bien que mal de se valoriser alors que son simple reflet lui rappelait tous ses cauchemars. Ce n’était pas pour plaire à la gente masculine que, quotidiennement, elle passait du temps devant sa glace à s’arranger. C’était pour elle. Ce rituel la forçait à devoir s’accepter, quelques minutes au moins. Dans ce moment banal, elle était face à elle-même et, bien qu’elle ne se pardonnait pas, pendant un instant, elle se supportait. Elle finissait par trouver attachant ce petit bout de femme tout maigre qu’elle était devenue.

Lorsqu’elle était prête, elle se forçait à avaler quelque chose et sortait dîner. Elle qui avait eu tant de gourmandise et de joie à découvrir de nouveaux mystères culinaires, sa tristesse lui avait retiré sa curiosité et son plaisir. Lorsqu’elle se nourrissait maintenant, c’était un calvaire. Elle tentait de se convaincre qu’elle avait faim alors que son mal-être rendait tout ce qu’elle aimait écœurant. Chaque soir, elle se forçait à choisir le plat le plus original de la carte du restaurant où elle se rendait pour tenter de se rappeler son plaisir perdu.
Peut-être tentait-elle, tant bien que mal de retrouver l’ancienne Lauryn ? L’ancienne-elle, belle, souriante, curieuse et pleine de vie. Celle qui magnétisait tous les regards. Qui attirait les hommes mais n’en voulait qu’un. Homme d’ailleurs, qui avait fini par la détruire complètement. Leur mariage, parti en fumée depuis quelques mois, était retenu par la cordelette mince mais tenace de ce qu’on appelle « le divorce ». Et cela la bouffait complètement. Elle n’en pouvait plus de ces procédures juridiques sans fin et en perpétuel renouvellement. Lorsque ce n’était pas l’article 236 qui faisait foi, il fallait se référé à l’article 965, pour espérer retirer, à défaut d’un centime, au moins sa dignité.

Ce soir-là, comme très régulièrement, elle eut envie d’aller boire « un petit digestif » après son repas. Autre habitude, relativement malsaine, qu’elle avait cultivée. Elle se rendit dans un bar semi-ouvert, à deux pas de la plage. C’était, après le bar de l’hôtel, son pub préféré ici, à Honolulu. Entouré d’une palissade de rondin blanc, le commerce se divisait en deux parties distinctes. La première moitié était couverte et abritait quelques tables basses, de confortable canapé et une petite scène. L’autre partie, à la belle étoile, était composée du bar et de tables hautes. Lorsqu’elle poussa la porte, elle sentit les regards se poser sur elle. Un petit malaise l’envahit mais elle tenta de ne rien faire apparaitre. D’un pas décidé, elle avança jusqu’au bar, à la seule place qu’il restait de libre. Son regard croisa celui d’un inconnu, assis juste à côté d’elle. Il la regardait à la rendre mal à l’aise, mais elle devait avouer qu’il était…. Wouah. Elle reprit ses esprits. Ça devait de toute manière être le genre de coureur de jupon qu’on trouve toujours dans ce genre de lieu... Elle lui adressa tout de même son plus beau sourire avant de reporter son attention sur le barman. « Salut Dave. Comment tu vas ? » Ledit Dave lui adressa un sourire et semblait, lui aussi, la dévorer du regard. Qu'est-ce qu'ils avaient, tous ? « Hey ma belle ! Qu’est-ce que je te sers ? » Lauryn passa sa commande et regarda autour d’elle. Un couple discutait dans un coin de la salle, tandis qu’une bande de jeune faisait des concours à boire de l’autre côté de la salle, en riant fort et en chantonnant des airs paillards. « Salut, ça va ? » La voix, suave et virile, sortit Lauryn de son petit monde. Elle se retourna vers son interlocuteur et reconnu le jeune homme charmant qu’elle avait aperçu quelques instants au par-avant. Elle fut un peu surprise de son approche disons… Peu constructive… Elle arqua un sourcil une fraction de seconde avant de lui faire un sourire. Il avait l’air bien nerveux, pour un homme de sa carrure. Cela lui donnait presque un côté attachant. « Bonsoir.» elle marqua une petite pause afin de porter son verre de rhum à ses lèvres. « ça va, merci. Et vous ? » Elle reposa son verre et passa une main dans sa chevelure d’or. Elle était encore plus pitoyable que lui... Décidément, elle n’avait plus l’habitude de se faire aborder et surtout, d’aborder elle-même. Après quelques instants, elle décida de se décrisper un peu. La mélancolie l’avait quittée ce soir-là, la laissant d’une humeur plutôt joyeuse, ce qui ne lui était pas arrivé depuis un sacré moment. Comme elle constatait bien qu'il n'était pas d'ici, tout comme elle d'ailleurs, elle demanda : « Vous êtes ici en vacances ?» À défaut d'être original, cela ouvrirait peut être le dialogue...

lumos maxima

_________________
IT'S BEEN YEARS ◈
≈Since our luck ran out and left us here like broken mirrors, ten millions shards of glass and tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Mer 21 Oct - 22:05

Feat. Lauryn& John
La porte s'ouvre sur une magnifique blonde, s'intéressant plus au barman qu'au reste, elle le salue et semble heureuse de le voir, même si elle m'adresse tout de même un grand sourire. Je remarque rapidement le petit jeu avec le barman, qui la reluque autant qu'il peut… Je cherche un moyen de l'aborder, mais à force d'hésiter, elle a eu le temps de passer sa commande et je ne fais que regarder ce qu'il lui prépare. Quand je vois la bouteille de rhum, je suis un peu étonné mais je préfère ne rien laisser paraître et trouve enfin l'approche la plus… banale, voire même totalement has-been.
Elle me répond alors par un cordial bonsoir, et je me demande si je ne l'ennuie pas, mais le magnétisme que je ressens est tellement fort que je n'arrive pas à prendre cela pour un avertissement ou quoique ça puisse être. Elle boit son verre contenant cet alcool fort et ne fait même pas de grimace, j'en conclus donc qu'elle est habituée à ce genre de boisson. Je dois avouer que ça me plaît, généralement les femmes demandent des alcools légers et semblent perdre un peu la tête assez rapidement… Cette belle jeune femme me remercie et me retourne la question, mais d'une façon assez formelle encore une fois. Je comprends donc que son bonsoir n'était pas du tout un avertissement pour que j'arrête de l'embêter, juste une façon d'être polie. Je souris alors et lui réponds :

— Beaucoup mieux depuis qu'une blonde est passée par là.
En regardant alors dans ma main, je me rends compte que ce que je viens de dire porte à confusion : je bois une bière blonde. Je suis tout à coup gêné mais je n'ose pas préciser ma pensée. Je fixe sa main passer dans ses cheveux, me retenant de passer mes doigts dans ces fils d'or fin, avant de me reprendre : je dois avoir bu un peu trop de bière, je sais pas ce qu'il m'arrive. Je ne sais pas trop quoi dire après ça, je me sens déjà mal par rapport à mes derniers propos, mais elle reprend notre conversation au bout d'un petit moment. Est-ce que je suis en vacances ? Oui ! Mais pas officiellement… Je passe une main dans mes cheveux, enfin plutôt derrière la tête, en souriant en coin.
— En quelque sorte. En fait, j'utilise une très bonne excuse pour me faire payer des vacances pour mon travail. Enfin vous allez penser que je ne suis qu'un profiteur mais pas du tout. C'est juste qu'on a qu'une vie alors autant… euh… s'amuser. Je m'enfonce là… Je devrais peut-être arrêter la bière pour ce soir, dis-je en rigolant. Et vous, en vacances ou vous êtes née ici peut-être ? Je vous vois bien en vahiné.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauryn K. Sullivan
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: quelques mois
Lieu de résidence: Appartement #1213 / Hôtel
Statut civil: Officiellement divorcée depuis le 12.09.15
Infos de baseMessages : 280
Date de naissance : 28/01/1981
Age : 36
Avatar : Jennifer Morrison
Emploi : Institutrice en maternelle

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Sam 24 Oct - 17:50

When Harry met Sally



Son sourire la fait craquer. S’il y a bien une chose qu’elle sait, c’est qu’elle laisse rarement la gente masculine indifférente. Pourtant, c’est la première fois depuis son mariage qu’elle s’octroie réellement le droit de ressentir de l’attirance pour un homme. Et il faut avouer que son interlocuteur l’attire étrangement. Elle replace sa mèche rebelle derrière son oreille pendant qu’il lui répond. «  Beaucoup mieux depuis qu'une blonde est passée par là. » Elle sourit, un petit air interloqué dessiné sur son visage. Ses yeux verts se posent sur la bière qu’il a en main et elle rit. « Ahh, ces blondes. Toujours à vous faire perdre la tête ! » Son petit air malicieux révèle son sarcasme, mais elle tient tout de même à le clarifier. Elle ne veut pas passer pour ce genre de personnes imbues d’elles même. « Je parlais des bières, donc.. » Elle se sent ridicule tout d’un coup. Lauryn, depuis combien de temps n’as-tu pas dragué ? La réponse l’inquiète… Dix ans de mariage dans les pates, ça ne la rajeunit pas, en plus. Et la pensée de son mariage la refroidit. Automatiquement, elle porte sa main droite à son alliance, qu’elle garde toujours encore autour de son annulaire malgré le divorce imminent. Elle n’arrive pas à s’y résoudre complètement, même si ses sentiments à l’égard de son ex-mari sont désormais inexistants.

Comme il ne semble pas avoir remarqué son geste, elle retire sa main gauche du bar. Il ne faudrait pas qu’elle gâche toutes ses chances maintenant, si chance elle a, bien sûr. Dieu merci, il la sort de ses pensées en répondant à sa question. Alors, il est là pour des raisons professionnelles ? Pourtant, à première vue, il n’a pas l’air des plus sérieux… Mais peut-être est-ce le contexte qui donne cette impression ? Il semble soudain s’emmêler un peu dans sa réponse. On a qu’une vie, c’est bien juste, et sa réflexion réveille en la jeune femme une vérité profonde. Depuis quand ne s’est-elle pas réellement lâchée ? Depuis quand, ses verres de rhume l’ont faite s’amuser ? Elle n’en sait rien. « Et vous, en vacances ou vous êtes née ici peut-être ? Je vous vois bien en vahiné. » Pour la première fois depuis très longtemps, elle rit aux éclats. « En vahiné ? Vraiment ? » L’image lui vient en tête et elle rit de plus belle. Et puis elle repense à sa question. Née ici ? Certainement pas. En vacances ? Non plus… Qu’est-ce qu’elle est supposée lui répondre ? Sans doute pas qu’elle est ici car elle n’a pas trouvé mieux comme lieu, pour venir se planquer après l’adultère de son mari. Elle soupire mais garde tout de même un petit sourire malicieux accroché aux lèvres. Elle boit une gorgée du liquide ambré qui ne tardera pas à lui faire tourner la tête. « Disons que, comme vous l’avez si bien dit… Nous n’avons qu’une vie. J’ai décidé de changer d’air. »

Son regard océan posé sur elle la rend confiante. Ce soir, elle ne veut plus penser aux raisons qui l’ont poussées à quitter son ancienne vie. Ce soir, elle ne veut plus se remémorer ses horribles cauchemars et ses regrets. Elle vide son verre d’une traite avant de se tourner vers lui : « Vous seriez très raisonnable d’arrêter la bière pour ce soir, mais… Rappelez-moi… Êtes-vous là pour être raisonnable ? » Elle le provoque un peu, et elle s'en rend bien compte... Discrètement, elle fait un petit geste au barman tout en gardant son attention sur l’homme qui lui fait face. «  Au fait, je m’appelle Lauryn. »

lumos maxima

_________________
IT'S BEEN YEARS ◈
≈Since our luck ran out and left us here like broken mirrors, ten millions shards of glass and tears


Dernière édition par Lauryn K. Sullivan le Dim 1 Nov - 20:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Jeu 29 Oct - 23:28

Feat. Lauryn& John
En sortant cette phrase complètement nulle, je me sens… stupide. Pourquoi est-ce que je bois une bière blonde ? Moi qui suis habitué aux stouts. En tout cas, elle me répond par ce que je prends pour une blague et elle me confirme ensuite que c'en était une, sauf que je souriais déjà. Je rigole légèrement en posant ma main sur son bras, avant de me rendre compte qu'elle est gênée, alors je lui souris. Je vois qu'elle bouge son bras gauche, mais je ne fais pas vraiment attention. Je m'autorise à laisser ma main sur son bras droit alors qu'on continue notre jeu de questions-réponses, plutôt banales d'ailleurs. Je m'embrouille encore une fois dans ce que je dis mais je me rattrape finalement en la comparant à une vahiné… Elle en rit, d'un vrai beau rire, pas ce genre de rire pincé qui nous fait penser qu'une fille doit être superficielle. Je me sens bien et lui souris encore. Décidément, il faut que j'arrête avec ce sourire béat à tout bout de champ. Cette magnifique blonde semble s'en étonner, mon imagination devient débordante quand je suis avec elle et je l'imagine parfaitement ainsi, et de bien d'autres manières. Elle rigole encore et j'en rigole à mon tour aussi en lui assurant : « Oui, je vous vois bien comme ça. Ça… Ça vous irait très bien. » Je remarque alors un petit sourire sur son visage, aurait-elle deviné que je veux la flatter sur son corps ? Corps qui m'a l'air vraiment très… agréable. Elle boit une gorgée et me répond alors.
— Exactement nous n'avons qu'une vie, alors profitons-en, disé-je en soutenant son regard.
Je voulais lui faire passer un message, je veux qu'on s'amuse ce soir, à elle de le comprendre comme elle le veut : j'espère juste qu'elle ne me prendra pas pour un fou en la fixant un petit moment ! Quand je dis que je devrais freiner ma consommation d'alcool, elle me parle d'être raisonnable avant de me demander si je suis là pour être raisonnable. Je lui fais un grand sourire et finis par lui assurer :
— Vous avez raison : amusons-nous. J'aurai bien le temps d'être raisonnable plus tard…
Elle fait un petit geste au barman tout en continuant de me regarder et finit par se présenter.
— Enchanté, moi, c'est John. Je prendrai la même chose que la demoiselle, dis-je au barman sans le regarder. La jolie demoiselle, ajouté-je un peu plus bas juste pour elle.
Pride pour Epicode
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauryn K. Sullivan
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: quelques mois
Lieu de résidence: Appartement #1213 / Hôtel
Statut civil: Officiellement divorcée depuis le 12.09.15
Infos de baseMessages : 280
Date de naissance : 28/01/1981
Age : 36
Avatar : Jennifer Morrison
Emploi : Institutrice en maternelle

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Dim 1 Nov - 20:26

When Harry met Sally



Au contact de sa peau contre la sienne, Lauryn fut parcouru d’un long frisson. Son échine se courba légèrement. Elle rougit mais ne chercha pas à le repousser... Comme si son assurance, perdue depuis plusieurs mois, réapparaissait sous ses beaux yeux. Pour tout dire, il la troublait. Elle ressentit une confiance qui l’avait quittée depuis qu’elle avait aperçu son ex-époux avec une autre femme ressurgir. Il lui semblait qu’elle ne voulait montrer que le meilleur d’elle-même devant cet inconnu. L’ancienne Lauryn, pétillante et souriante, revenait à la charge et chassait cette sorte de fantôme qu’elle était devenue, bouffée par ses regrets. C’était comme si, même sans la connaitre, il parvenait à faire ressortir le meilleur d’elle-même. Ou du moins, elle avait l’impression qu’il l’en encourageait du regard. Il l’apaisait étrangement.

Lorsqu’il se présenta, elle lui fit un petit sourire et déclara avec un petit mouvement de tête : « Bien, John. Enchantée. » Il la couvrait de compliments sous-entendus et ses pommettes s’empourpraient légèrement. Le serveur avait perçu son petit geste et vint la « sauver » de ce petit instant de malaise. Les yeux clairs de son interlocuteur pesaient sur elle. Il la dévorait du regard, pour tout dire, et elle s’en sentit absolument flattée. « La même chose que la demoiselle. » Elle détourna son regard pour s’adresser au barman qui attendait désormais sur elle. Puis elle l’entendit, dans une sorte de soupire : « La jolie demoiselle. » Son sourire réapparut. Mais que pouvait-elle bien commander ? Elle réfléchit une fraction de seconde et, tout en reportant son attention sur le dénommé John, elle commanda : « Bon et bien… Deux Mojitos, s’il te plait, Dave. » Le serveur leva légèrement les yeux au ciel. Il semblait soudainement agacé. Peut-être que le petit manège entre Lauryn et l’homme avec qui elle « était » ce soir-là l’énervait. Elle haussa les épaules. Lorsqu’il partit préparer les cocktails, elle put enfin se concentrer à nouveau sur le semblant de discussion qu’elle partageait avec le charmant homme assis à côté d’elle. «  Et donc, John… Vous voulez vous amuser ? » Elle était loin d’être stupide. Détruite, peut-être, mais bête, certainement pas. Elle sentait l’attirance qu’il avait pour elle et, pour tout dire, l’attirance était plus que réciproque. Malgré ses sous-entendus, elle semblait comprendre parfaitement où il voulait en venir… Alors tant qu’à faire, autant jouer les naïves, non ? « Que faites-vous habituellement, pour ça ? » Un petit air de malice se dessina sur le visage de la jeune femme, dont les yeux pétillaient. Les deux mojitos fraichement préparés furent déposés à leurs côtés. Elle attrapa son verre le leva : « Et bien, à quoi pouvons-nous bien trinquer ce soir ? »

lumos maxima

_________________
IT'S BEEN YEARS ◈
≈Since our luck ran out and left us here like broken mirrors, ten millions shards of glass and tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Mer 4 Nov - 3:04

Feat. Lauryn& John
Je continue de la regarder; depuis que j'ai posé mes yeux sur elle, je n'ai pas pu regarder ailleurs. C'est comme un envoutement, pourtant je sais bien que la magie n'existe pas, pas plus que les sorts. Pourtant les seuls mouvements que font mes yeux sont de ses yeux vers sa bouche, ses cheveux, son corps sublime... Je pense toujours que ce doit être l'alcool, même si ça ne m'avait encore jamais fait ce genre d'effets, je n'arrive pas à arrêter de boire. Surtout avec l'air de défi qu'elle a dans la voix en me demandant si je suis là pour être raisonnable; alors amusons-nous !

Les présentations bientôt faites, je tente un compliment en lui laissant le choix de nos boissons puisque je dis au barman que je prendrai la même chose qu'elle. Je vois bien ce petit sourire quand elle entend le compliment que je lui souffle, plus que ce que je ne le dis vraiment. Le temps d'un instant, elle semble réfléchir en regardant ailleurs avant de poser à nouveau son regard sur moi, ce qui me fit sourire. Ce petit sourire en coin qui apparemment me rendait charmeur... Elle finit par lâcher sa commande: des mojitos. Intéressant, ça fait un moment que je n'en ai pas bu. Non pas que je n'aime pas, au contraire; mais je suis plus habitué aux bières, de toutes sortes, et au whisky. Tout alcool est bon pour faire la fête, si bien que je ne remarque pas la tête de Dave, trop concentré sur les beaux yeux de Lauryn. Quand elle me demande si je veux m'amuser, mon sourire s'agrandit. J'imagine déjà des concours à celui qui boira le plus vite ou fera le plus le pitre, mais je la laisse continuer. Surtout que j'ai une petite idée de la première chose que j'aimerais qu'on fasse... Seulement quand elle me pose sa seconde question et avec ce sourire à ses lèvres, je suis un peu déboussolé. Serait-ce un message qu'elle tente de me faire passer ? Tant que je ne suis sûr de rien, je ne préfère pas mettre bêtement les pieds dans le plat. Gardant ma main sur son bras, je la laisse glisser le long de son avant-bras avant de finalement lui répondre.

— Je m'amuse toujours en soirée, donc ce soir ne doit pas faire exception. Et j'ai une compagne fort agréable donc il n'y a aucune raison pour que je ne m'amuse pas... Avant de continuer, ça vous dérange si on se tutoie ?
J'attends un peu sa réponse avant d'effectivement continuer sur ma lancée. J'espère aussi que le compliment au début a fait son effet; enfin je ne veux pas qu'elle se dise que je veux absolument la mettre dans mon lit, j'aimerais c'est sûr, mais ce n'est pas mon but premier. J'ai envie... de la connaître. Et c'est ce qui me fait le plus bizarre, je crois. Elle répond alors.
— Bien.  Donc pour m'amuser, généralement, je bois, enfin pour décompresser aussi. J'ai déjà participé à partir de jeux d'alcool et même si ça peut être très drôle, on a du me ramasser à la petite cuillère plus d'une fois. Mais le plus souvent, ce qui m'amuse c'est de draguer un peu toutes les filles dans l'espoir qu'une veuille bien passer la soirée avec moi; j'essaie de ne pas être trop lourd, mais là ça dépend un peu de ma consommation d'alcool... J'espère que je ne le suis pas d'ailleurs. En tout cas, ce soir, je n'arrive pas à m'intéresser à quelqu'un d'autre que la jolie demoiselle à côté de moi.
Qu'est-ce que je peux être heureux pour une fois que, de l'autre côté, ce soit un homme. Comme ça, elle ne pouvait pas mal comprendre ce que je viens de lui dire. Pas comme tout à l'heure avec la blonde que j'avais à la main, mais quel idiot ! Enfin... Quand apparaissent les mojitos sous leurs yeux, Jolie demoiselle cherche à quoi on peut trinquer. Et justement, j'ai ma petite idée.
— On peut trinquer aux blondes qui nous font perdre la tête... et à notre rencontre, bien sûr !
J'enlève ma main de son bras pour que nous puissions trinquer, mais je la pose rapidement sur le bord du petit dossier de sa chaise, gardant ainsi une sorte de contact physique. Je ne sais pas pourquoi mais je ressens ce besoin d'être près d'elle, de la regarder et... de la toucher. Seulement je ne veux pas passer pour un pervers alors je le fais d'une manière plus ou moins acceptable.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauryn K. Sullivan
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: quelques mois
Lieu de résidence: Appartement #1213 / Hôtel
Statut civil: Officiellement divorcée depuis le 12.09.15
Infos de baseMessages : 280
Date de naissance : 28/01/1981
Age : 36
Avatar : Jennifer Morrison
Emploi : Institutrice en maternelle

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Sam 14 Nov - 11:18

When Harry met Sally



Elle acquiesce lorsqu’il lui demande s’il peut la tutoyer. «Bien sûr. Si on compte passer un moment de cette soirée ensemble, ce sera bien plus simple. » Elle ne sous-entend rien. A dire vrai, elle ne sait pas même estimer si elle l’intéresse ou s’il attend juste qu’une petite minette plus jeune entre dans le bar pour changer de cible… Mais elle espère sincèrement, du fin fond de ses entrailles, qu’il n’aura d’yeux que pour elle ce soir. Est-ce le manque de confiance en soi qui fait place à ce genre de désir ? Ou est-ce cette attirance quasiment magnétique qui semble les lier, depuis que leurs regards se sont croisés ? Lauryn n’en sait rien. Elle l’écoute lui raconter ses folies de soirée et se sent apaisée. C’est tout ce qu’il lui faut. Cependant, elle reste légèrement surprise de sa réponse. Non pas qu’elle ne s’attendait pas à cela, elle n’est pas stupide, mais sa franchise la déboussole un peu. Il est rare qu’un homme soit pareillement honnête lorsqu’il s’agit d’avouer ses occupations de soirées. Surtout lorsque celles-ci consistent à draguer tout ce qui bouge. Ainsi donc, Monsieur papillonne ? Lauryn lui fait un sourire. Ça tombe bien car, même si son interlocuteur est tout à fait son genre, elle ne comptait pas s’y attacher. Elle a trop souffert et souffre encore suffisamment pour ne pas avoir envie d’un homme dans sa vie, actuellement, aussi charmant soit-il. Son air de Don Juan et sa réponse lui confirme don qu’elle peut y aller : il n’y aura pas d’avantages de cœurs brisés ce soir. « J’essaie de ne pas être trop lourd, mais là ça dépend un peu de ma consommation d'alcool... J'espère que je ne le suis pas d'ailleurs. En tout cas, ce soir, je n'arrive pas à m'intéresser à quelqu'un d'autre que la jolie demoiselle à côté de moi. » Il lui avoue donc ce qu’elle espérait. Elle est aux anges. Elle tente de ne pas trop laisser sa satisfaction apparaitre. Non seulement, elle aurait l’air imbue, mais en plus, il serait bien trop confiant pour la suite. Elle rit légèrement « Et bien, continuons à boire, et voyons si tu es lourd après quelques verres comme tu sembles le dire ! » Elle lui sourit. Il retire sa main de son avant-bras et elle frissonne à nouveau.

« On peut trinquer aux blondes qui nous font perdre la tête... et à notre rencontre, bien sûr ! » Elle hoche la tête. « Cela me parait être une excellente raison de trinquer ! Santé !» Elle lui fait un magnifique sourire et porte son verre à ses lèvres. Le gout de la menthe et du sucre de canne adoucit le rhum amer. Elle se sent étrangement bien. Elle détourne le regard pour observer un peu la pièce. À force de le regarder de la sorte, il va finir par croire que c’est déjà gagné… Et que ce serait triste ! Il n’y a rien de mieux que de voir les efforts qu’un homme fait pour vous mettre dans son lit. Tout en continuant d’observer la pièce, elle demande : « Et pour ce soir ? Tu seras plutôt jeu à boire, ou drague ? » En prononçant le dernier mot, elle reporte son regard sur le jeune homme. Ses émotions font les montagnes russes. Elle se sent confiante un instant et cruche la seconde d’après. Elle boit une nouvelle gorgée de mojito pour se donner un peu de peps.

Spoiler:
 
lumos maxima

_________________
IT'S BEEN YEARS ◈
≈Since our luck ran out and left us here like broken mirrors, ten millions shards of glass and tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Mar 22 Déc - 6:21

Feat. Lauryn& John
Je suis vraiment heureux qu’elle accepte qu’on se tutoie, c’est plus simple pour discuter tranquillement : autant pour faire connaissance, que pour draguer. C’est un premier pas vers une certaine affinité, il ne restera qu’au temps de dire laquelle… En tout cas, elle semble un petit peu étonnée quand je lui dis ce que je fais de mes soirées habituellement. Ce n’est pas ce qu’on fait chez elle ? Ou peut-être que je suis un peu vieux pour tout ça… Elle n’approuve peut-être pas, tout simplement. Seulement mon petit compliment à la fin semble faire son effet, puisque peu importe son avis sur mes occupations, elle rit avant de me répondre de continuer à boire. J’espère juste que je resterai correct, même si elle n’a pas l’air contre que je continue de la draguer… ce qui est bon signe.

Elle acquiesce quand je lui propose une raison de trinquer, et la trouve même excellente. Je bois une bonne gorgée de mon mojito, sans me rendre compte que j’en ai ingurgité presque la moitié – ils ne vont pas faire long feu ces petits cocktails – et la vois regarder un peu ailleurs. J’espère ne pas l’ennuyer… Seulement elle revient en me demandant si ce sera jeu d’alcool ou jeu de drague, et j’avoue que j’aimerais bien tenter les deux.

— Pourquoi ne pas tenter un jeu ? En fait, on propose trois phrases, l’une d’elle est fausse. Si je trouve la fausse, tu bois, sinon c’est moi. Evidemment, ça doit être des vérités sur toi et ce doit être un peu… insolite. J’oblige pas à dire les plus grands secrets… D’ailleurs, si tu veux, je commence pour que tu vois un peu. Ok ?
J’attends sa réponse et finis par réfléchir aux trois choses que je vais dire, qui ne vont pas la choquer.
— Alors j’ai déjà été en cours totalement saoul après une soirée, parce que j’avais tellement bu que j’en étais pas encore à décuver. J’ai… Je suis tatoué. Et enfin… je suis en couple et on est libertins. Tu penses que laquelle est fausse ?
Sachant qu’on ne voit tout de même mon tatouage sur l’avant-bras dans le cas présent, j’espère tout de même qu’elle saura que c’est la dernière qu’il faut choisir. A moins qu’elle pense que j’ai été un saint pendant mes études ou qu’elle veuille boire, qui sait ? En attendant qu’elle choisisse, je me permets de la regarder – encore une fois – et je frôle son dos de mon pouce, étant donné que ma main est toujours sur le bord de sa chaise. J’attends sa réponse pour boire encore…
Pride pour Epicode


[HJ : je crois que je te bats pour l'attente, même si je n'ai pas voulu concurrencer donc... Désolée pour l'attente et pour le texte un peu court. J'espère qu'il t'inspirera quand même ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauryn K. Sullivan
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: quelques mois
Lieu de résidence: Appartement #1213 / Hôtel
Statut civil: Officiellement divorcée depuis le 12.09.15
Infos de baseMessages : 280
Date de naissance : 28/01/1981
Age : 36
Avatar : Jennifer Morrison
Emploi : Institutrice en maternelle

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Mer 30 Déc - 18:32

When Harry meet Sally
Ta main s'accorde à la mienne comme si elle avait été faite juste pour moi. Ces petits détails pour qu'on garde bien à l'esprit qu'on est fait pour être ensemble. Je joue à joindre ensemble tous les grains de beauté qui comble la pâleur de ton visage et tout ça prend un sens pour moi. Je sais que tu n'as jamais aimé la façon dont tes yeux se plient quand tu souris, tu n'as jamais été ni ton ventre ni tes cuisses. Les creux dans le bas de ton dos, mais moi je les aime sans fin. Je ne te ferai pas remarquer ces petits détails, je ne les laisserai pas glisser hors de ma bouche, mais si je le fais, c'est parce que c'est toi et qu'elle s'ajoute tellement bien à tout le reste. Je suis amoureux de toi et de toutes ces petites choses. Tu ne peux pas aller te coucher sans une tasse de thé, c'est sûrement pour ça que tu parles pendant ton sommeil. Et toutes ces conversations nocturnes sont mes petits secrets bien qu'elle n'ai aucun sens. Je sais que tu n'as jamais aimé le son de ta voix sur les vidéos et que tu ne veux jamais savoir combien tu pèses, tu es toujours à te serrer dans tes jeans mais moi je te trouve parfaite. Tu ne t'aimerais jamais autant que je t'aime. Tu ne te traiteras jamais bien, mais je veux que tu le fasses. Si tu savais que je serais toujours là pour toi, peut être que tu t'aimerais comme moi je t'aime.


« Pourquoi ne pas tenter un jeu ? En fait, on propose trois phrases, l’une d’elle est fausse. Si je trouve la fausse, tu bois, sinon c’est moi. Évidemment, ça doit être des vérités sur toi et ce doit être un peu… insolite. J’oblige pas à dire les plus grands secrets… D’ailleurs, si tu veux, je commence pour que tu vois un peu. Ok ? »

Lauryn sourit. À vrai dire, elle trouve l’idée excellente. Il semble patienter sur sa réponse, alors elle fait un petit signe de tête encourageant afin qu’il poursuive sur sa lancée. L’exemple est bon, et même plutôt drôle. Elle ne peut s’empêcher d’avoir un rictus. Il lui semble que la réponse n’est pas si difficile à trouver. S’ils veulent réellement boire, il faudra qu’ils trouvent mieux que ça, autant l’un que l’autre.

« Ton jeu me parait très bien ! »

Elle lui sourit et fait mine de réfléchir quelques instants aux trois propositions qu’il a fait et à celle qu’elle va choisir. La fausse déclaration lui parait évidente… Mais a-t-elle meilleur temps de se tromper volontairement au risque de passer pour une cruche ? Mh… Certainement pas. Après quelques secondes de silence, elle déclare :

« Je pense que tu mens, lorsque tu dis que tu es libertin. »

Elle le regarde avec une petite lueur de fierté dans le regard avant de demander :

« Je me trompe ? »

La situation semble amuser John qui, avec un petit sourire, fait non de la tête et porte son verre de mojito à ses lèvres. Il a ce petit je ne sais quoi qui attire Laur’ d’une manière étrange. Ainsi donc il a des tattouages ? Elle ne sait pas si elle ose lui demander ce que c’est… Peut-être pas tout de suite, après tout… Satisfaite, elle sourit et, tout en réfléchissant à ce qu’elle va dire, cherche dans son sac à main son paquet de cigarette. Que va-t-elle donc dire ? Elle ne veut pas se dévoiler trop vite mais en même temps. Il lui inspire confiance et elle ne souhaite pas lui mentir… En posant son paquet de cigarette sur le bar, elle lance :

« Bon, donc c’est à mon tour ? Mhh. Alors voilà : Je suis l’ainée d’une famille plus ou moins nombreuse. En réalité, je suis un travesti et… »

Elle marque un temps d’arrêt et sent son alliance peser à son annulaire. Doit-elle mentionner cela ou… ? Après quelques petites secondes de silence elle finit par lâcher :

« Et je suis en instance de divorce. »

Son regard se perd dans le vide. Elle tente de chasser ses souvenirs au plus vite et reporte rapidement son attention sur le charmant jeune homme qui se trouve à ses côtés à cet instant. Il fait mine de réfléchir. Elle espère ne pas avoir gaffer avec cette troisième déclaration, et en même temps, elle prie pour qu’il ne la prenne pas réellement pour un travesti. Ce serait tout de même malheureux ! Ces options ne sont pas réellement… « insolite », mais tant pis. Pour un premier tour, cela fera sans doute l’affaire.

.
acidbrain

_________________
IT'S BEEN YEARS ◈
≈Since our luck ran out and left us here like broken mirrors, ten millions shards of glass and tears


Dernière édition par Lauryn K. Sullivan le Ven 12 Fév - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Johnatan Williams
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Jessalyn N. Haya-Kahele
Messages : 136
Date de naissance : 13/09/1980
Age : 36
Avatar : Colin O'Donoghue
Emploi : Botaniste

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ... Lun 4 Jan - 3:06

Feat. Lauryn& John
Quand je la vois sourire, je me dis que l’idée doit lui paraître intéressante, ce qui se confirme par son petit hochement de tête et par la suite par cette première phrase qu’elle dit. J’attends encore sa réponse, me demandant si elle va vouloir boire ou si je passe pour un saint, alors qu’elle réfléchit. Rapidement, elle me rétorque que je mens sur le fait d’être libertin. Heureusement que je n’avais pas bu juste avant, je n’avais pas longtemps à attendre pour étancher ma soif. Alors quand elle me demande si elle se trompe, je lui réponds non de la tête, en souriant, avant de boire mon verre.
— Je ne suis ni en couple, ni libertin.
Je pense que c’est utile de lui préciser que je suis célibataire, c’est déjà plus simple pour pouvoir lui montrer tout l’intérêt que je lui porte. Evidemment, ce n’est pas pour entamer une longue relation, même si elle ne me laisse pas indifférent… En tout cas, je sens qu’on va apprendre pas mal de choses avec ce jeu, mais ça se fera surtout à la fin du jeu. Quand je vois son paquet de cigarettes, je me dis que j’ai oublié les miennes. J’essaierais peut-être quelque chose plus tard… ça a déjà marché, ça marchera peut-être encore. Quand elle se lance à proposer trois choses, je l’écoute et je sais même avant qu’elle ne dise la troisième proposition qu’elle ne peut pas être travesti. Enfin je l’espère vraiment… Je la vois enfin regarder son alliance, que je n’avais pas remarqué depuis le départ, et l’entendre parler de son divorce avant que je n’ai eu le temps de rien dire.

Je pose ma main sur son avant-bras gauche avant de lui prendre la main et de lui sourire.

— J’espère vraiment que tu n’es pas un travesti, mais dans ce cas, je suis désolé pour ton divorce. Je sais que ça peut mal se passer parfois…
Je comprends un peu pourquoi une jeune femme aussi belle se retrouve seule dans un bar : l’envie de décompresser de tout cela. Je fais signe au barman de nous ramener la même chose, puisque nos verres sont vides. Je réfléchis à ce que je vais bien pouvoir lui dire d’autre et je me lance alors.
— Je ne dors jamais nu, j'adore les fleurs et...
Je réfléchis un peu avant de dire la dernière vérité qui peut sembler être fausse :
— Je suis docteur.
Je me demande si elle osera dire que je dors nu, à moins qu'elle pense que je mens sur autre chose.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
est tout bien bronzé !
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: LAURYN - When Harry met Sally ...

Revenir en haut Aller en bas

LAURYN - When Harry met Sally ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Harry Vederchi [Pouffy]
» Harry Potter Et La Coupe De Feu
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» Le survivant, alias Harry Trouble
» Harry Potter ( l'Elu )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Little Bit Longer :: Ma WahoÀ l'extérieur :: In another life :: Flashback-