Partagez|

When my time comes forget the wrong that I've done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Diego A. Sanchez
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Michael
Messages : 151

MessageSujet: When my time comes forget the wrong that I've done Mar 10 Mar - 23:04


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Diego Alejandro Sanchez
« Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve » (Edmond Rostand)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] - [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Bonjour ! Moi c'est Diego A. Sanchez. Puisque je suis né le 13 Mai 1982 à Buenos Aires, Argentine, j'ai 32 ans et je suis d'origines anglaises et argentines. Pour gagner ma vie, je suis romancier, et ça me convient très bien (dans la mesure où je peux payer mes factures). Actuellement, je suis célibataire et je vis avec comme je peux. J'appartiens au groupe A'ohe kahi e pe'e ai et on me dit bien souvent que je ressemble à Santiago Cabrera et franchement, ça me fait trop rougir !
Rêveur × sentimental × romantique × Passionné × Créatif  × A très peu d'estime pour lui-même × A un côté mélancolique × Amant Idéal × Toujours à l'écoute × Apprécie la solitude mais apprécie aussi être avec les gens × Généralement gentil mais peut être cruel × Très bon cuisinier × Accro au café × Aime les bons alcools × Fume de temps en temps (Quand il a bu avec des gens en terme général, il trouve que cela a un côté convivial) × Rajoute des épices dans tous ses plats × porte toujours autour du cou une croix en argent qui lui avait été donné par sa grand-mère paternelle (Il triture toujours ce pendentif quand il est nerveux) × Il croit encore en l'amour avec un grand A même si cela lui a amené un certain nombre de problème × grand amateur de rock et de hard rock  des années 80 × Rêve de fonder sa propre famille × Gaucher × Phobie de la voiture depuis qu'il a eu un accident qui lui a brisé une jambe × Ne sait pas nager (mais est bien décidé à apprendre) × Parle parfaitement espagnol et anglais


Moi en hors-jeu
Salut les gens ! Alors moi, en vrai, mon nom c'est Eve, mais sur Internet, on me connait mieux sous le nom de Nevermind. J'ai maintenant 20 ans et toutes mes dents, et si je suis arrivée ici, c'est parce que j'y suis déjà et que je ne veux pas partir. Pour le moment, je pense que je l'adore et je vous fais la promesse que je vais être ici environ 6j/7. Finalement, je crois bien avoir lu le règlement puisque Code Ok par Maïke coeur et sinon je n'arrêterai jamais avec mes avatars si peu utilisés mais tellement cool /sors/

Code:
<t>Santiago Cabrera</t> ∞ [i]Diego A. Sanchez[/i]


Dernière édition par Diego A. Sanchez le Mer 11 Mar - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diego A. Sanchez
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Michael
Messages : 151

MessageSujet: Re: When my time comes forget the wrong that I've done Mar 10 Mar - 23:06



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
This is my story
« Il n'est de grand amour qu'à l'ombre d'un grand rêve » (Edmond Rostand)
Chapitre 1 : Naissance, enfance et ascension

Je suis né à Buenos Aires en Argentine, le pays de mon père. Je n'ai pas une très longue histoire avec l'Argentine : je n'y ai vécu que quelques années. Mes parents ont choisi de quitter mon pays natal quand j'avais 5 ans. Avant de partir, ma grand-mère argentine m'offrit sa croix catholique en bois, qu'elle portait en pendentif autour de son cou. Je me souviens qu'elle y tenait beaucoup mais elle tenait encore plus à moi, son unique petit-fils. Bien que je l'aimais plus que quiconque, j'étais déçu qu'elle m'offre son pendentif : je m'en fichais royalement et pendant longtemps, le pendentif fut relégué dans la boîte à bijoux de ma mère. Nous vécûmes une année en Angleterre, chez mes grand-parents maternels (J'ai oublié de le dire : ma mère est anglaise). Quand je suis arrivé là-bas, je parlais à peine l'Anglais, juste quelques mots mais l'Espagnol restait ma langue maternelle et jusqu'à mes 10 ans, je ponctuais souvent mes phrases de quelques mots d'Espagnol. Aujourd'hui encore, je préfère jurer en Espagnol... Peut-être était-ce parce que j'entendais si souvent mon père le faire. Mon père ne s'est jamais vraiment fait à l'Anglais, il conserve un fort accent et il préfère parler Espagnol quand on est entre nous.
Un an après mon arrivée en Angleterre, je déménageais une nouvelle fois. Cette fois, ma mère avait trouvé un travail aux Etats-Unis. En 1988, nous arrivâmes à Los Angeles, Californie. Je dois dire que ma mère avait un boulot qui payait bien et bien que mon père ne soit qu'un « petit » homme d'entretien, nous vivions bien et ils tentaient de faire mon bonheur.
Ce fut cette année-là que je rencontrais les deux enfants qui deviendraient mes meilleurs-amis, Hannah et Jared. Le contact était presque immédiatement passé entre nous même si je dû me coltiner des blagues à cause de mon prénom. Jared n'avait pas pu s'empêcher de m'appeler « Don Diego de la Vega » ou « Zorro »... Ca ne me plaisait pas du tout. Quand on est enfant, on a juste envie de ne pas se prendre la tête. Hannah, elle s'était aperçu du mal que cela me faisait et elle avait fait cessé les railleries de Jared. Je me souviens encore de ce jour, elle m'avait dit très naïvement : « T'occupes pas de Jared, il est bête mais il n'est pas méchant. Et puis, je t'aime bien et j'aime bien Jared, j'ai pas envie d'avoir à choisir entre vous deux. » et elle m'avait embrassé sur la joue. Ce fut le début d'une très longue amitié qui s'est très mal finie... Pour moi.

Mon enfance fut d'un calme absolu. Bien sûr, je faisais des bêtises comme tous les gosses, je me suis cassé le poignet quand j'avais 9 ans, je me suis fais engueulé plus d'uns fois par mon père parce que je cassais je-ne-sais-quel-bibelot, etc. J'étais casse-cou comme tous les gosses. Mais j'étais aussi assez studieux et j'avais déjà cet esprit solitaire. J'avais besoin d'avoir mon espace à moi seul, mon petit monde. Pour répondre à ce besoin de solitude, je passais l'été de mes 9 ans à construire, avec mon père, une cabane dans l'arbre du jardin de la petite maison de banlieue de mes parents. J'en aurais passé du temps dans cette cabane. Je passais presque tous les soirs d'été dans cette cabane pour écrire des histoires, j'adorais déjà ça ; parfois j'y dormais... Parfois, j'invitais Hannah et Jared dans mon petit « chez moi ». Le mois de Novembre 1993 marqua, pour moi, un tournant : ma grand-mère paternelle était décédée. Ce fut à ce moment que je cherchais le pendentif qu'elle m'avait offert à mon départ d'Argentine. Les funérailles eurent lieu à Buenos Aires. Il était hors de question que je rate l'enterrement de ma grand-mère. Je me souviens m'être caché pendant de longues heures dans ma cabane-refuge. Je me souviens aussi qu'Hannah avait harcelé mes parents au téléphone car elle était inquiète, puis elle était venue me trouver dans mon refuge. J'ai pleuré dans ses bras, je n'ai pas honte de le dire. Elle a tenté par tous les moyens de me remonter le moral et la seule chose qu'elle a trouvé pour me faire arrêter de pleurer était de m'embrasser, mais pas tout à fait comme quand on avait six ans... En fait elle pressa ses lèvres sur les miennes. Je crois bien que c'était notre premier baiser à tous les deux et nous étions très très maladroit. Il me semble que c'est à ce moment que j'ai commencé à développer des sentiments plus qu'amicaux pour ma meilleure-amie.

Chapitre 2 : Adolescence et apogée

Après mon retour des funérailles de ma grand-mère, Hannah et moi n'avons plus reparlé du baiser. Bientôt nous connûmes, mes amis et moi, les premiers émois de l'adolescence. Nous fîmes tout ou presque ensemble : les premières bières et les premières cuites, les premiers cris et pétages de plombs d'Hannah à cause de ses règles et de ses poils aux jambes (Ca m'a toujours fait rire de l'entendre hurler pour pas grand chose), les premiers baisers (Ca, ça comptait surtout pour Jared), les premières cigarettes (On s'était cotisé pour acheter un paquet de cigarette et le fumer derrière le collège), les premières fêtes, les premiers amours et la première fois... Enfin, ça pour le coup, j'étais plutôt seul avec la sœur d'un camarade de classe puisque Hannah et Jared s'était mis à sortir ensemble, à mon plus grand désarroi. J'appris alors à faire taire mes sentiments pour mon amie. Je n'avais pas le droit d'éprouver cela : c'était la petite-amie de mon meilleur-ami.
Parlons de ma première fois de ses conséquences. A vrai dire, j'étais fin ivre ce soir-là. J'avais tout juste 15 ans. C'était durant une soirée chez un camarade de classe, comme d'habitude, j'étais accompagné de mes deux amis (mais ils passèrent leur temps à s'embrasser dans le canapé). Pour tenter d'oublier que j'étais amoureux d'Hannah, je bu, je dépassai ma limite et sans me souvenir du pourquoi du comment, je m'étais retrouvé dans la chambre de la sœur de mon hôte, avec elle bien sûr. Et j'ai couché avec elle, purement et simplement. Elle était jolie, c'était clair, et plus âgée aussi, mais je m'en fichais un peu. Ce qui était important était ce qu'elle me dit par la suite : « Avec ta gueule d'ange, tu pourrais avoir toutes les filles que tu veux... Alors pourquoi t'occuper d'une fille déjà prise ? ». Elle avait tout compris, elle n'était pas aveugle et avait vite fait le rapprochement et comme je ne voulais pas me résigner, m'avouer que j'étais amoureux de ma meilleure-amie, je ne dis rien. Je fis semblant de dormir (et mon sommeil simulé devint très rapidement un vrai sommeil. Vive l'alcool!)

Depuis cette fameuse première fois, j'ai pris conscience des regards des filles sur moi. Je suis devenu une sorte de tombeur sans le vouloir. En fait, je restais le garçon doux et attentionné que j'étais et elles tombaient sous mon charme. Ainsi, je passais une bonne demi-douzaine d'années à sortir plus ou moins sérieusement avec différentes filles, je couchais aussi, très souvent. Le sexe me faisait oublier mes sentiments pour Hannah. En fait la plupart de mes relations étaient des relations d'un soir... Certaines devenaient de bonnes amies. Parfois, elles m'appelaient pour une partie de jambe-en-l'air... J'imagine que c'était le côté  latin lover qui leur plaisait.
Pendant ce temps je nourrissais ma vocation d'écrivain, rédigeais plusieurs nouvelles, en grande partie sur l'amour, et achevais même la rédaction de mon tout premier roman -mais il ne fut jamais publié, il était beaucoup trop personnel pour que je le laisse publier ou lire à quelqu'un.
Finalement, arriva le 21 Juillet 2003. Encore une fois, je dû porter un masque mais là c'était un véritable calvaire. C'était le mariage d'Hannah et Jared et j'étais le témoin. Je devais être heureux pour eux, sourire sur les photos. Encore une fois, je trouvai le moyen de finir en bonne compagnie avec l'une des demoiselles d'honneur. Est-ce que vous imaginez être au mariage de la femme que vous aimez mais en tant que témoin ? C'est la pire torture que l'on puisse vous faire subir. Après avoir couché avec la demoiselle d'honneur, je ne me suis pas endormis. Je ne me suis assis dans un fauteuil, j'ai descendu une ou deux bouteilles de vin et j'ai pleuré autant qu'à la mort de ma grand-mère.
Ce mariage fut le moment où commença ma descente aux Enfers. A moins que ce ne soit quand je reçus le coup de téléphone de ma future maison d'édition pour me dire qu'il voulais publier mon premier roman « lisible » (C'est-à-dire mon second roman).

Chapitre 3 : L'âge adulte et la chute

J'étais souvent invité chez Hannah et Jared. Je vivais à quelques kilomètres du petit couple. Un soir, Hannah m'appela et, comme le bon petit chien que j'étais, je rappliquai immédiatement. Elle s'était disputé avec Jared et il était parti. Elle était en pleurs et j'étais le seul à pouvoir l'aider, à pouvoir la réconforter. J'avais eu ce malheureux geste : je l'embrassais avec cette façon bien particulière que j'avais d'embrasser. Je l'embrassais comme si elle allait se briser à chaque instant et aussi comme si c'était la dernière fois que je l'embrasserais. Ce malheureux geste fut le point de départ d'un énorme dérapage. Au bout d'un an de mariage, Hannah se retrouvait à coucher avec moi. Pendant qu'on faisait l'amour, elle m'avait dit qu'elle m'aimait. J'avais envie de la croire mais si elle m'aimait pourquoi était-elle avec Jared ? Au fur et à mesure, je me persuadais qu'Hannah se jouait de moi et de Jared.
Elle vint me voir un autre jour, elle était de nouveau avec Jared mais elle avait décidé qu'elle avait envie de coucher avec moi. Petit à petit, je devins son amant. Pendant l'un de ces moments volés à Jared, Hannah me dit qu'il était presque stérile (En apparence, cela peut paraître un peu déplacé de parler de ça mais cela à son importance). Quelques mois plus tard, elle était enceinte. Comme chaque mot à son importance, je me dis qu'elle était enceinte de Jared. Evidemment, Jared, naïf et pas très futé, me demanda d'être le parrain de son enfant. Je tentais de refuser mais Hannah insista et je ne su pas dire non à celle que j'aimais.
Comble de l'histoire, quand je vis le nourrisson à sa naissance, je su qu'il était de mon sang. C'était un garçon, Logan. J'étais père à 27 ans mais je n'étais pas autorisé à le dire fut que j'avais fait cet enfant à une femme mariée. Néanmoins, je ne fus certain de ma parenté avec Logan qu'au fur et à mesure de sa croissance. Il n'y avait qu'à regarder ses yeux et on savait qu'il était de moi : il avait les yeux aussi noirs que les miens et Jared, à l'instar d'Hannah, avait les yeux plutôt clairs.
Pour Logan, j'étais « Tonton Diego ». J'étais si souvent fourré chez ses parents, je servais aussi de nourrice quand ils en avaient besoin. Je continuais à coucher avec Hannah. Bref, tout contribuait à accélérer ma chute. La seule chose qui me maintenait la tête hors de l'eau était l'écriture. Depuis mon premier roman, j'avais sortis un livre par an et tous (ou presque) avaient été des best-sellers.

Il fallut attendre le 30 Décemnre 2014 pour tout déraille totalement. J'étais encore chez Hannah, on était au lit ensemble, à discuter de tout et de rien. Logan était chez ses grand-parents, exceptionnellement. Jared ne devait pas rentrer avant un long moment. La porte d'entrée s'ouvrit sans bruit. Puis des pas résonnèrent. Je savais ce que cela augurait. Hannah tressaillit dans mes bras. Puis la porte de la chambre où nous étions s'ouvrit. C'était Jared, évidemment. Pour la première fois, je vis la fureur dans ses yeux. Je me levais précipitamment du lit tout en tentant de dissimuler ma nudité. Son regard passait de moi à Hannah puis de nouveau à moi, etc. La colère ne quitta pas son visage mais il me dit d'une voix relativement calme :
-Bordel ! Diego, habille-toi et pars de chez moi. Je ne veux plus jamais te revoir, espèce de traître.
-Je t'en supplie, je peux t'expliquer tout ça..., dis-je en enfilant mon caleçon et mon jeans le plus vite possible.
-Je ne veux pas t'entendre.
-Jared... Je suis amoureux d'Hannah depuis des années. Tu ne te souviens pas de l'époque où tu te moquais de moi parce que je m'appelais « Diego » ? Tu te souviens du petit baiser qu'elle m'avait donné ?
-Ca n'a rien à voir avec ce que je partage avec Hannah. Es-tu complètement con ?
-J'aime Hannah depuis près de vingt ans ! Je l'aime depuis ce baiser dans ma cabane dans l'arbre, lui expliquais-je toujours aussi pitoyable.
Depuis le début du dialogue, j'avais remis le reste de mes vêtements mais je ne m'attendais pas à ce qui allait se passer. Jared fonça sur moi et m'assena un sacré coup de poing.
-Maintenant, tu vas sortir de chez moi avant que je ne te tue !
Pendant tout ce temps, Hannah n'avait rien dit. Elle ne dit rien quand Jared me traîna de force à l'extérieur.
Je ne trouvais rien d'autre à faire que de monter dans ma voiture et m'éloigner de cette maison. Quelques secondes plus tard, j'étais suivi par Jared, en voiture lui aussi. Il arriva à ma hauteur et sorti un revolver. C'était bon, il allait me tuer. Mais je n'étais pas prêt à mourir. Je voulais vivre. J'avais peur de la mort. J'appuyais à fond sur l'accélérateur et commença une course poursuite qui s'acheva assez rapidement. Une dizaine de minutes plus tard, j'avais un accident. J'étais incapable de sortir de ma voiture. Je pensais même être paralysé. Jared s'arrêta, appela une ambulance et sur un ton particulièrement dur et cruel, me dit :
-C'est la dernière chose que je ferais par amitié pour toi : j'appelle une ambulance, je te sauve et toi, en remerciement, tu pars de Los Angeles et tu ne revois plus jamais ma femme. Compris, connard ?
Je déglutis faiblement et acquiesçais. Jared attendit l'ambulance puis me laissa entre les mains expertes des professionnels.

A la fin de l'immobilisation que j'avais dû subir pour ma jambe cassée, je pris un billet pour le premier vol qui partait : n'importe où aurait convenu mais le vol était pour Honolulu. Soit. J'irais à Honolulu. Ca devait être sympa comme ville.
C'est ainsi que je débarquais à Honolulu en Mars 2015. Honnêtement, j'étais terrifié à l'idée de retourner à Los Angeles.
Cela fait à peu près un mois que je suis ici, je n'ai plus la jambe dans le plâtre mais je dois faire de la rééducation. J'évite de prendre les taxis. Je reste très souvent enfermé chez moi à travailler sur mon nouveau roman.


Dernière édition par Diego A. Sanchez le Mer 11 Mar - 20:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
est tout bien bronzé !
Invité
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: When my time comes forget the wrong that I've done Mer 11 Mar - 8:42

Rebienvenue alors hug
Revenir en haut Aller en bas
Invité
est tout bien bronzé !
Invité
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: When my time comes forget the wrong that I've done Mer 11 Mar - 20:28

Bienvenue où rebienvenue Very Happy. Et puis je dois dire super choix pour l'avatar Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Diego A. Sanchez
est tout bien bronzé !
Would you be my Valentine ?
avatar
Fiche RPG
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Michael
Messages : 151

MessageSujet: Re: When my time comes forget the wrong that I've done Mer 11 Mar - 20:31

Merci =)

Maria : Oups (Oui, on ne me tient plus quand on me félicite pour le choix de mon avatar)


Dernière édition par Diego A. Sanchez le Mer 11 Mar - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: When my time comes forget the wrong that I've done Mer 11 Mar - 20:55

Tu es des nôtres !
Ta fiche est approuvée !


Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage ! love

Tu fais maintenant partie de nos membres de façon officielle ! Toutes nos félicitations !

Maintenant que ta fiche est validée, tu peux procéder à plusieurs demandes afin de rendre ton intégration plus facile sur le forum ! Premièrement, tu peux [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour te faire des amis, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou encore [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour tes liens importants !

Ensuite, pour avoir une maison, un rang personnalisé ou encore un lieu important pour ton personnage, tu peux venir jeter un oeil aux demandes diverses qui se trouvent [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Finalement, si jamais tu souhaites avoir un RP, mais que tu n'as pas de partenaire, il suffit de venir poster [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] afin de te trouver un ami à qui parler !

Nous espérons que tu vas te plaire pendant ton séjour parmi nous !

_________________


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
est tout bien bronzé !
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: When my time comes forget the wrong that I've done

Revenir en haut Aller en bas

When my time comes forget the wrong that I've done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Little Bit Longer :: Komo Mai PalekaikoBienvenue au Paradis :: Your papers, please ! :: Fiches approuvées-