Partagez|

JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
James C. Bennett
est tout bien bronzé !
ADMIN ϟ Super sexy, mais pas touche !
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: Mars 2010
Lieu de résidence: #235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Homme sexy marié à une femme parfaite et papa de cinq petits marmots adorables. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Elyxir, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 414
Date de naissance : 01/09/1986
Age : 31
Avatar : Chuck Wicks
Emploi : Administrateur au Hala Kahiki Resort.

MessageSujet: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Sam 24 Juin - 14:13


Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !
JAMAÏKE ♥
Maïke, cette femme qui avait accepté de m’épouser il y avait de ça un tout petit peu plus de 6 ans maintenant. Nous nous étions dit oui le 18 mai 2011 et ce jour-là avait été un des plus beau de ma vie. En effet, je ne pouvais pas choisir quel jour avait le plus beau de ma vie. Les jours de naissance de mes enfants étaient aussi pour moi les plus beaux jours de ma vie. Tout ça pour dire que ma femme et mes enfants étaient ce que j’avais de plus important au monde et ils faisaient de moi l’homme le plus heureux du monde. Il était vrai que j’avais eu des moments difficiles dans ma vie de mari et de père et ce notamment depuis cet accident qui m’avait rendu handicapé pendant un long moment. Cet incident m’avait totalement anéanti et j’étais devenu une personne détestable et je me détestais moi-même. Complètement renfermé sur moi-même j’avais mis de côté ma vie de famille et je m’en voulais beaucoup pour ça. J’avais fait beaucoup de mal, autant à ma femme qu’à mes enfants, eux qui étaient parvenus à me faire ouvrir les yeux. Je ne devais pas rester sans rien faire, je devais me battre, ou au moins essayer, pour ceux que j’aimais et qui m’aimaient en retour. Maïke m’avait beaucoup aidé dès lors que j’avais eu le déclic et que je m’étais décidé à me bouger un peu. Alors certes ça avait été très dur mais en me donnant un peu de mal j’avais pu faire de véritables progrès. Il avait seulement fallu un peu de volonté et que je torture un peu pour y arrivant. Maintenant, je tenais enfin sur mes deux jambes, plus besoin de ce fichu fauteuil pour me déplacer et cela me ravissait. Je pouvais de nouveau reprendre toute ma place au sein de ma famille car j’étais redevenu celui que j’étais avant mon accident. Cela ne faisait pas bien longtemps que je m’étais séparé de mon fauteuil, j’en avais encore besoin au début car je me fatiguais vite. Etant resté un long moment sans marché, j’avais perdu beaucoup de muscle, il fallait donc que je remuscle tout ça pour me fatiguer beaucoup moins et retrouver ma forme initiale. J’y parvenais doucement. D’ailleurs, je commençais à avoir de moins en moins besoin de cette canne qui avait remplacé mon fauteuil mais qui était un support pour moi lorsque je ressentais une faiblesse dans mes jambes lorsque je marchais. Malgré le fait que je n’avais plus le fauteuil et que seule la canne suffisait, j’avais un peu de mal à sortir de chez moi. J’avais honte de sortir avec cet objet, cela me faisait sentir comme un vieillard alors qu’à mon sens ce n’était pas le cas, bien que je n’avais plus 20 ans non plus. Je me rendais compte que cela contrariait quelque peu Maïke et je n’aimais pas cela, c’était pourquoi je décidais d’aller la chercher à l’aéroport aujourd’hui. Elle était partie durant une semaine, beaucoup trop longtemps à mon goût car je ne supportais pas qu’elle soit loin de moi, pour suivre une formation dans le but de devenir chef maître-nageuse. Je l’avais totalement soutenu pour qu’elle parte même si la semaine avait affreusement longue sans elle. Heureusement elle rentrait aujourd’hui, fini la torture d’aller me coucher sans elle près de moi, et j’avais hâte de la retrouver. Je m’étais arrangé pour faire garder les enfants pendant quelques heures aujourd’hui, le temps pour moi de récupérer mon épouse. Après que les beaux parents soient venus chercher leurs petits-enfants j’allais rapidement me préparer pour partir le plus vite possible car je n’avais pas l’intention d’être en retard. Une fois prêt, je prenais ce dont j’avais besoin c’est-à-dire clés de voiture, de maison, portefeuille avec tout ce qu’il fallait dedans et évidemment mon téléphone portable. Il me semblait que j’avais tout si bien que je quittais la maison en direction de la voiture afin de me rendre à l’aéroport. Avant d'aller à l'aéroport je m'arrêtais chez un fleuriste pour lui acheter un beau bouquet de roses rouges, parce que je trouve ces fleurs vraiment belles et rouge car les roses rouges sont le symbole de l'amour. Une fois mon achat effectué je filais à l'aéroport où je garais la voiture au parking avant de me perdre dans cet immense labyrinthe. Ayant consulté les tableaux d’affichage et sachant à peu près ou elle pourrait arriver, je me rendais tranquillement jusqu’à ce fameux terminal. Je m’asseyais sur une chaise et attendais patiemment qu’elle arrive, j’avais hâte de la retrouver.
date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. A partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. - Nicholas Sparks ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Dim 25 Juin - 20:29

Jamaïke coeur
Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !


 « Mesdames et messieurs, veuillez attacher vos ceintures, nous allons amorcer la descente vers Honolulu. » Ces mots d’usage de la part du personnel de la compagnie aérienne que j’avais empruntée, cette banalité, apparut comme moi tel une délivrance, la promesse de retrouvailles que j’attendais depuis le moment où j’avais quitté la ville. Peut-être cela sonnait un peu dramatique venant de quelqu’un qui venait de passer qu’une seule semaine loin de sa famille, mais pour moi, un jour, c’était trop long loin de mon mari et mes enfants, alors une semaine, ç’avait été particulièrement lourd. Il fallait dire aussi que le fait que je sois réticente à partir dans un premier temps n’avait pas vraiment aidé. En effet, lorsqu’on m’avait parlé de cette formation à San Francisco, en Californie, pour éventuellement devenir chef d’équipe, je n’étais pas convaincue que j’avais envie de m’éloigner ainsi. J’étais consciente que c’était là une occasion en or, une chance qui ne passerait probablement pas deux fois, mais au vu de la condition de James, le fait qu’il devrait s’occuper de nos cinq enfants pendant tout ce temps, je me disais que c’était trop. Puis, finalement, ce fut mon mari qui avait fini par me convaincue de m’y rendre. Je ne regrettais pas d’y être allée au bout du compte, mais il n’en demeurait pas moins qu’à chaque moment, ils m’avaient tous manqué. Ça, je leur avais fait savoir au téléphone le soir, quand j’avais le temps de leur parler. Et pour compenser mon absence, je ne m’étais pas faite prier pour leur acheter des souvenirs à tous et chacun. J’en avais tant acheté que j’avais peiné à fermer ma valise le matin même, avant de quitter l’hôtel. Inutile de mentionner que je n’allais certainement pas tarder à leur offrir aussi, d’autant plus que j’avais particulièrement hâte de le faire. Mais avant cela, il me fallut attendre que l’atterrissage ait pris fin, que nous soyons en mesure de sortir de l’avion, puis passer la sécurité et tout ce qui venait avec. Heureusement pour moi, j’avais été installée à l’avant, non loin de la porte, faisant en sorte que je pus sortir parmi les premières. La sécurité ne fut pas très longue à passer, et je retrouvai rapidement mon bagage. Au vu de comment il était bombé, il ne me fut pas difficile de le repérer dans le carrousel. Valise en main, sac sur l’épaule, je me dirigeai alors vers la sortie, heureuse de pouvoir aller retrouver ma famille, mais avec un pincement au coeur à l’idée que je doive me rendre à la maison seule, en taxi. Je n’en voulais à personne, je n’avais pas prévu que quiconque vienne me chercher à l’aéroport non plus, mais en voyant des familles, des couples qui se retrouvaient, ça me faisait encore plus manquer mon époux et nos enfants. Tant bien que mal, je tentai de ne pas les regarder, même si ce fut difficile. Heureusement que je le fis au final, puisque dans la foule, assis sur un banc à l’écart, c’est là que soudainement, je le vis. Parmi les visiteurs, un bouquet de fleurs à la main, il était là, mon homme était là. Il était venu, alors que je savais très bien qu’il avait encore du mal à l’idée de sortir à l’extérieur. Pour cela, je devais admettre, cette attention était on ne peut plus touchante, tellement qu’elle me fit monter les larmes aux yeux. Ma main libre sur ma bouche pour cacher mon émotion à tous, même si à ce point, il m’était difficile de le faire, je m’approchai de mon mari, et le coeur battant la chamade, la voix brisée par ce bonheur qui était en train de m’envahir, je ne sus que dire:  « Tu es venu… » Je fis encore un pas en sa direction, mais je n’osai pas sitôt me jeter dans ses bras, même si clairement, ce n’était pas l’envie qui me manquait. Je le savais encore fragile, je ne voulais pas lui faire mal, mais une chose était certaine, c’était que je voulais tellement qu’il me prenne dans ses bras, qu’il m’embrasse, parce que ne pas pouvoir le toucher pendant toute sa convalescence, et encore plus cette semaine, m’était limite devenu insupportable à ce point.

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
James C. Bennett
est tout bien bronzé !
ADMIN ϟ Super sexy, mais pas touche !
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: Mars 2010
Lieu de résidence: #235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Homme sexy marié à une femme parfaite et papa de cinq petits marmots adorables. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Elyxir, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 414
Date de naissance : 01/09/1986
Age : 31
Avatar : Chuck Wicks
Emploi : Administrateur au Hala Kahiki Resort.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Lun 3 Juil - 20:40

Hide:
 


Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !
JAMAÏKE ♥️
J’étais quasiment sûr que cette petite surprise d’être venu chercher ma femme à l’aéroport allait lui plaire. Après je ne voulais pas trop m’avancer non plus, elle pouvait tout aussi bien détester cette surprise. Mais, je connaissais quand même suffisamment ma femme pour savoir qu’elle ne pourrait pas détester ça. On était bien trop amoureux l’un de l’autre pour ne pas aimer se retrouver ainsi, d’autant plus que cela faisait désormais une semaine que nous ne nous étions pas vu, pris dans les bras, embrassés. Lorsque je la vis arriver après de longues minutes à l’attendre, un large sourire envahi mon visage. Sitôt qu’elle fut assez proche de moi, je me levais tant bien que mal pour me trouver face à elle. J’étais ému de voir combien l’émotion l’avait envahi lorsqu’elle s’était rendue compte que j’étais venu la chercher. « Oui je suis venue bébé… » Je fis un pas vers mon épouse et je la pris dans mes bras et la serrais fort contre moi, un long moment avant de relâcher mon étreinte pour la regarder dans les yeux et l’embrasser tendrement, amoureusement, langoureusement. Je me fichais pas mal de tous les gens autour de nous qui pouvaient nous voir. La seule chose qui m’importait c’était ma femme, que je venais de retrouver après une semaine de séparation. « Je suis tellement heureux que tu sois rentrée...tu m’as horriblement manqué ! » Je lui pris la main de ma main libre tenant ma canne dans l’autre main. Doucement nous avancions afin de retourner vers la voiture. Nous prenions notre temps car premièrement, je ne pouvais pas marcher aussi vite qu’une personne « normale » mais j’espérais vraiment que ça finirait par venir. Ensuite, nous voulions profiter de ce moment ensemble, rien que tous les deux.
Retour de Maïke de sa formation
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. A partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. - Nicholas Sparks ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Ven 7 Juil - 14:15

Jamaïke coeur
Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !


Sitôt que j’eus confirmation que mon époux ne voyait pas d’inconvénient à ce que j’entre en contact avec lui de quelconque façon, je ne me fis pas prier plus longtemps pour me nicher contre lui tout en passant mes bras autour de sa taille pour le serrer contre moi en retour, ayant aussi pris l’habitude de le prendre dans mes bras de cette façon afin de l’aider à se tenir debout. Je savais que désormais - et pour mon plus grand bonheur - ce n’était plus aussi nécessaire qu’avant, mais cette fois-ci, je voulais que cette étreinte dure aussi longtemps que possible. Puis, les yeux fermés, je me laissai bercer dans ses bras un instant, ne disant absolument rien, sachant qu’il n’y avait rien à dire pour profiter pleinement de ce moment. De plus, cela donna l’occasion à mon époux d’entreprendre par la suite un baiser qui fut encore plus délicieux que cette étreinte, un baiser rempli de passion comme rarement nous en avions eu ces derniers temps, un baiser qui me faisait oublier le monde entier pendant un instant. Inutile de mentionner que ce fut sans me faire prier que je répondis à son baiser avec la même ferveur, le prolongeant aussi longtemps qu’il me le fut permis. Finalement, ce fut avec un large sourire que j’accueillis ses dires, lui répondant sans hésiter un instant:  « Et toi donc… Je suis si contente que tu sois venue, tu n’as pas idée… Je crois que tu ne pouvais pas me faire de plus beau cadeau. » Je me doutais bien qu’il savait déjà que sa surprise m’avait grandement touchée, d’autant plus qu’il avait pris la peine d’apporter des fleurs pour couronner le tout, mais je tenais à le lui dire, histoire qu’il sache que j’avais vu l’effort qu’il avait fait et que j’en étais plus que reconnaissante. Maintenant, ce n’était pas un retour seule à la maison qui m’attendait, mais un retour avec mon homme qui serait plus qu’agréable, j’en étais persuadée. Et maintenant, plutôt que d’être pressée à rentrer, ce fut sans trop de problème que je m’adaptai au rythme de marche de mon époux, ne lui lâchant pas la main, trainant ma valise de l’autre côté. Puis, tandis que nous progressions vers le parking de l’aéroport, puis que j’eus repris quelque peu mes esprits, je lui demandai:  « Comment tu vas ? Et les enfants, ils sont chez mes parents ? » Au vu de l’heure qu’il était, c’était pour moi l’hypothèse la plus plausible, et si c’était celle-ci qui était valable, je devais admettre que je n’allais pas m’en plaindre. Bien sûr, j’avais hâte de voir nos enfants, eux aussi m’avaient terriblement manqué, mais si je pouvais aussi passer un peu de temps avec mon époux, je ne dirais clairement pas non à cela non plus.


_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
James C. Bennett
est tout bien bronzé !
ADMIN ϟ Super sexy, mais pas touche !
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: Mars 2010
Lieu de résidence: #235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Homme sexy marié à une femme parfaite et papa de cinq petits marmots adorables. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Elyxir, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 414
Date de naissance : 01/09/1986
Age : 31
Avatar : Chuck Wicks
Emploi : Administrateur au Hala Kahiki Resort.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Mer 12 Juil - 19:12


Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !
JAMAÏKE ♥
Je l’avais sentie hésitante quand elle était arrivée près de moi, j’avais senti qu’elle n’osait pas me prendre dans ses bras. Probablement par peur que je perde l’équilibre ou je ne sais quoi encore, et je ne lui en voulais pas du tout, au contraire je trouvais cela mignon. En effet, elle savait combien je  n’étais pas à l’aise en public avec cette canne et elle voulait sûrement éviter que je me fasse trop remarqué si jamais je perdais l’équilibre ou quelque chose dans le genre. Cependant, quand je l’avais prise dans mes bras et qu’ensuite elle avait passé ses bras autour de moi, j’avais adoré cela.  Nous étions bien ainsi tous les deux. Nous étions là, au milieu de tout ce monde mais nous étions ailleurs, comme seuls au milieu de nulle part et ça c’était juste magique. Ce genre de chose, on ne peut le vivre qu’avec l’unique personne qui nous correspond, et Maïke était cette personne qui me correspondait, ce en tout point. « Je suis content que ma petite surprise te fasse plaisir… Tu mérites bien que je fasse des efforts pour toi, c’est quand même grâce à toi que je marche à nouveau aujourd’hui. Sans toi et sans les enfants, je me serais laissé aller sans jamais me reprendre en main… Je vous dois tout, heureusement que vous êtes là, vous êtes ma raison de vivre… » J’étais parti  dans une grande déclaration mais en même temps je ne savais pas exprimer réellement ce que je ressentais, c’était si fort et si intense que ce n’était pas possible à décrire. Cependant, j’essayais quand même bien que ce soit toujours trop peu en comparaison à ce que je ressentais vraiment. Alors que nous marchions tranquillement, elle me demanda comment j’allais et évidemment elle demande des nouvelles des enfants, ce qui était simplement trop mignon. Maïke était vraiment une maman gaga de ses enfants mais je n’avais rien à dire, j’étais complètement gaga d’eux aussi. Nos enfants étaient, pour moi, les plus merveilleux du monde et ils nous comblaient de bonheur. Je déposais un baiser sur sa main que je tenais avant de lui répondre. « Je vais bien…et toi ? » J’esquissais un petit sourire. « Mais je vais encore mieux depuis que tu es arrivée… » Cette femme me rendait fou, dans le bon sens du terme évidemment, j’étais totalement accro à elle, elle était ma drogue, sans elle je ne pouvais pas vivre. Et au contraire d’une drogue dure, je ne pouvais pas faire d’overdose, c’était impossible. « Les enfants ? Hum…ils sont dans la voiture, probablement en train de se taper dessus…bien que je leur ai dit de se tenir tranquille. Mais je ne suis pas ce papa avec beaucoup d’autorité tu vois alors ils ne m’écoutent pas vraiment…Sauf quand tu es là… » Je tentais de rester sérieux mais c’était assez dur, je n’étais pas doué pour faire marcher quelqu’un dans une histoire, je me vendais bien trop vite. « Non je plaisante, oui ils sont chez tes parents et ils vont très bien. Ils sont impatients de retrouver leur maman… Mais…j’ai demandé à tes parents s’ils étaient d’accord pour les garder ce soir et ils ont dit oui… Du coup je me disais que l’on pourrait peut-être profiter d’un moment en amoureux, juste toi et moi… Qu’en dis-tu ? » J’espérais qu’elle dirait oui, c’était important que l’on puisse se retrouver tous les deux. Cependant, je ne lui en voudrais pas qu’elle refuse car elle voulait retrouver ses enfants.
retour de maîke de sa formation
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. A partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. - Nicholas Sparks ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Jeu 20 Juil - 18:43

Jamaïke coeur
Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !


Sa venue à l’aéroport, des fleurs, et maintenant une déclaration d’amour des plus touchantes ? Décidément, j’étais la femme la plus chanceuse de cet aéroport, ou du monde entier en fait. Et j’estimais à cet instant précis que jamais je ne pourrais remercier suffisamment mon époux de m’avoir fait cette surprise alors que je savais à quel point il lui avait fallu du courage pour en arriver là. Et pour exprimer cette reconnaissance, j’estimais que les mots n’étaient pas assez forts. Ce que je fis plutôt, c’est que je me permis de l’embrasser passionnément, une dernière fois, avant que nous prenions la route vers la sortie de l’aéroport. Parce que même si ces retrouvailles avaient été inoubliables, il n’en demeurait pas moins que j’avais quand même hâte de retrouver ma demeure, et éventuellement retrouver mes enfants, même si je ne savais pas quand, parce que je me doutais bien que James les avait confiés à une autre personne, même s’il voulut, pendant un instant, me faire croire le contraire. Sachant qu’il était un bon papa et que jamais il ne se serait permis de faire une chose pareille, je décidai quand même de jouer le jeu à sa plaisanterie, prenant un air faussement outré qui disparut seulement lorsqu’il me confirma qu’ils étaient chez mes parents. D’abord, j’esquissai un sourire, et ensuite, j’eus un air de chien piteux quand il me dit qu’ils avaient hâte de me voir. Rapidement, je cédai en disant:  « J’ai hâte de les voir aussi… », parce qu’après tous, ils étaient ma chair et mon sang, parce que je les aimais de tout mon coeur. Après, cela ne voulait pas dire que j’allais me précipiter chez mes parents tout de suite. Je savais qu’ils y étaient en sécurité, et certainement qu’ils étaient en train de s’amuser comme des petits fous, au vu de comment mes parents adoraient s’en occuper. Et sachant que ma mère ne se gênerait pas pour me dire s’ils étaient fatigués, même s’ils n’étaient pas du genre à revenir sur leur parole non plus, je compris que je n’avais pas de quoi faire tout un cas par rapport à ce que mon mari vint à me proposer. En fait, j’étais même persuadée que cela me ferait le plus grand bien de passer un peu de temps avec lui, en amoureux, ce qui nous avait pas été tant donné ces derniers mois. Sans trop hésiter donc, je lui répondis:  « J’en dis que c’est une excellente idée, mon amour. » Je m’accordai le droit de lui voler un furtif baiser, juste avant d’arriver à la voiture qui, comme je le pensais, ne contenait pas d’enfant enfermé en train de se battre. Une fois que les portières furent déverrouillés, je me rendis dans le coffre arrière, afin d’y déposer ma valise, et quand ce fut chose faite, je contournai le véhicule, demandant à mon époux:  « Tu préfères que je conduise ou tu te sens d’attaque pour le faire ? » Par cette question, je ne voulais pas le vexer, simplement voir ce qu’il voulait faire, d’autant plus que je voulais qu’il soit en forme pour notre soirée à deux, même si je n’avais pas prévu de faire de grande sortie. En effet, du temps à la maison avec mon mari, pour moi, ce serait juste parfait, voire plus que parfait.

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
James C. Bennett
est tout bien bronzé !
ADMIN ϟ Super sexy, mais pas touche !
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: Mars 2010
Lieu de résidence: #235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Homme sexy marié à une femme parfaite et papa de cinq petits marmots adorables. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Elyxir, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 414
Date de naissance : 01/09/1986
Age : 31
Avatar : Chuck Wicks
Emploi : Administrateur au Hala Kahiki Resort.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Dim 23 Juil - 21:50


Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !
JAMAÏKE ♥
Je n’étais pas étonné que ma femme me dise qu’elle avait également hâte de retrouver nos enfants. Elle était tellement maman poule et tellement gaga de ses enfants que c’était totalement normal. Après, je ne pouvais rien dire là-dessus, j’étais un peu pareil. Probablement pas aussi fusionnel avec les enfants qu’elle l’était mais j’étais tout autant gaga de mes enfants. Et il était rassurant qu’une maman ait hâte de retrouver ses enfants, l’inverse serait totalement inquiétant et dans ce cas il serait plus prudent de ne pas laisser une mère avec ses enfants, c’était à mon avis dangereux. « Je m’en doute que tu as hâte mon ange… » J’étais heureux que ma femme approuve mon idée et trouve qu’elle était bonne. Nous allions passer une petite soirée en amoureux comme on n’en avait pas eu depuis un moment maintenant. Il était vrai que les beaux-parents n’étaient jamais contre l’idée de garder les enfants. Les parrains et marraines non plus mais il n’était pas convenable à mon avis de les faire garder trop souvent non plus. Après tout, nous avions fait des enfants, nous devions les assumer et c’était ce que nous faisions. Seulement, avant d’être des parents, nous étions un couple et nous devions par moment prendre le temps d’une soirée ou d’une après-midi pour redevenir un couple. Son retour de formation, le fait que j’étais venue la chercher en faisant garder les enfants allait nous permettre de passer du temps ensemble et cela me rendait heureux. « Content que mon idée te plaise ma chérie… » J’esquissais un petit sourire lorsqu’elle me volait un furtif baiser, je me sentais comme un adolescent qui venait de tomber amoureux et c’était juste magique. J’étais content que Maïke prenne soin de moi à ce point. Je n’estimais pas que j’en méritais autant mais cette femme que j’avais épousée était de loin la meilleure qu’il puisse y avoir sur cette terre, et elle était mienne. Je devais avouer que tout ce déplacement pour venir jusqu’ici, le trajet en voiture, m’avaient un peu fatigué et il me semblait plus prudent de lui laisser le volant puisqu’elle me le proposait. « Oui, je préfère que tu conduises ma chérie, tout ça m’a épuisé, je ne suis pas contre un peu de repos dans la voiture. » Je passais mes bras autour de sa taille et je l’attirais contre moi pour l’embrasser amoureusement. Je posais ensuite mon front contre le sien. « Tu sais que je t’aime toi ?! » Puis je souris avant de l’embrasser à nouveau. « Que préfères-tu ? Qu’on dîne tranquillement à la maison où tu veux qu’on aille se faire servir dans un petit restaurant sympa ? »
retour de maîke de sa formation
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. A partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. - Nicholas Sparks ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Dim 30 Juil - 0:04

Jamaïke coeur
Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !


Un retour plus qu’agréable, une soirée en compagnie avec l’homme de ma vie, avec la promesse de passer la journée avec mes enfants le lendemain et les autres jours à venir ? Franchement, je ne saurais demander mieux. De ce fait, tout ce qui se passait à partir de cet instant, tant et aussi longtemps que j’étais avec mon mari, je ne saurais m’en montrer plus heureuse. Par conséquent, je ne vis aucun inconvénient à l’idée de conduire la voiture jusqu’à la maison. Non pas que je voulais à tout prix conduire et ainsi, émasculer un peu mon homme, mais parce que sachant sa condition, je me disais que peut-être il voudrait se reposer, ce qu’il ne me refusa pas, venant à la fois me contenter et me soulager. Le sachant orgueilleux quand il le voulait, j’étais contente qu’il en vienne à accepter de profiter d’un bref moment de répit, ce qui nous permettrait peut-être même de profiter plus longuement de la soirée, soirée qui, je l’espérais, n’allait pas se dérouler dans le parking de l’aéroport. Me concernant, j’étais prête à partir, mais malgré cela, mon époux en vint à me retenir encore un bref moment, me volant un nouveau baiser que je ne sus lui refuser. Le prolongeant un petit moment, je souris à ses propos, et cette fois-ci, ce fut à moi de céder à la tentation de me laisser aller à de belles paroles, lui répondant:  « Oui je sais, mais j’aime quand tu me le dis… » Je ris doucement pendant un seconde, puis j’ajoutai:  « Et je t’aime aussi… » Ensuite, nos lèvres se scellèrent en un nouveau baiser, et ce fut suite à celui-ci que je fus appelée à reprendre mon sérieux, obligée de réfléchir à ce que je préférais. Pour tout dire, j’étais partagée; même si j’avais hâte de retrouver la maison, et que j’en avais un peu assez de manger au restaurant, puisque c’était tout ce que j’avais fait pendant une semaine, je n’avais pas non plus envie de rentrer et de préparer un repas, ou bien laisser James en préparer un, me doutant bien qu’il avait fort fait pendant cette semaine où j’étais absente. Heureusement, je ne tardai pas à trouver ce que je pensais être un entre-deux plutôt raisonnable que je ne mis pas plus longtemps à proposer à mon mari en suggérant:  « Eh bien, peut-être on pourrait passer prendre quelque chose à emporter ? » Puis, comme si je voulais être certaine qu’il accepte mon idée - même si je ne serais pas du genre à râler si ce n’était pas le cas - ce fut à mon tour de l’embrasser, puis de dire, contre ses lèvres:  « Et manger notre repas tous les deux, tranquillement, au salon, ou sur la véranda… » Je terminai ma suggestion sur ses mots, me décalant légèrement, sans quitter son étreinte, attendant de voir quel serait son verdict quant à mon idée.

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
James C. Bennett
est tout bien bronzé !
ADMIN ϟ Super sexy, mais pas touche !
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: Mars 2010
Lieu de résidence: #235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Homme sexy marié à une femme parfaite et papa de cinq petits marmots adorables. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Elyxir, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 414
Date de naissance : 01/09/1986
Age : 31
Avatar : Chuck Wicks
Emploi : Administrateur au Hala Kahiki Resort.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Mer 9 Aoû - 20:20



Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !
JAMAÏKE ♥
« Et j’aime te le dire…Je ne cesserai jamais de te dire que je t’aime alors heureusement que tu aimes ça… » Je ne pus m’empêcher de sourire lorsque je l’entendis rire. J’aimais tellement ça. Et puis pour couronner le tout, elle venait de me dire qu’elle m’aimait aussi, ainsi je ne pouvais pas espérer mieux. Bien que j’aie hâte de rentrer à la maison pour me reposer et profiter de mon épouse, je ne parvenais pas à la lâcher, du moins le temps de rentrer. Elle m’avait tellement manqué que même quelques secondes loin d’elle maintenant était un supplice pour moi. A vrai dire, rentrer manger à la maison ne me posait aucun problème particulier mais je doutais qu’elle ait envie de cuisiner après son voyage et m’étant « tuer » à la tâche durant toute la semaine puisqu’elle était absente et qu’il fallait bien nourrir nos cinq marmots, je n’étais pas disposé à faire la cuisine ce soir. Ainsi, sa proposition de passer prendre quelque chose à emporter me convenait parfaitement. Elle appuyait également sa proposition en précisant que l’on pourrait manger notre repas tranquillement au salon ou sur la véranda. L’une ou l’autre des propositions me convenait, ainsi je lui laisserai l’embarras du choix concernant le lieu du dîner. « Je suis partant…très bonne idée ma chérie ! Et pour le lieu du dîner… je te laisse choisir. Je te laisse même choisir ce que tu veux qu’on prenne à manger. » Je le regardais dans les yeux avant de déposer un furtif baiser sur son front, tenant ses mains dans les miennes. « J’ai trop travaillé cette semaine, je n’ai même plus la force de réfléchir ! » annonçais-je en riant. « Ça te dit qu’on bouge d’ici ? Je ne sais pas si tu as déjà décidé ce que l’on va manger, mais tu pourras y réfléchir sur le trajet ! » Sans même attendre sa réponse, me doutant qu’elle avait tout autant envie que moi de quitter cet endroit, je partageais un langoureux baiser avec elle avant de me décaler pour la laisser rejoindre le côté conducteur tandis que j’allais m’installer, non sans mal, côté passager. Une fois installé, j’attachais ma ceinture et attendait patiemment qu’elle démarre la voiture et qu’on quitte le parking de l’aéroport pour rentrer chez nous, sans oublier de passer prendre à manger avant, non non je n’étais pas du tout du genre à passer mon temps à manger…
Retour de Maïke de sa formation
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. A partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. - Nicholas Sparks ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Sam 19 Aoû - 22:47

Jamaïke coeur
Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !


Venant de lancer cette idée d’aller prendre quelque chose à manger, il était évident que je n’avais pas d’idée de nourriture ou même encore de restaurant auquel nous pourrions nous rendre pour prendre un repas à emporter. De ce fait, il était évident que le fait que mon époux me laisse tout ce choix ne venait pas m’aider, mais je ne lui en voulus pas. Plus encore, je ne pouvais pas lui en vouloir après ce qu’il vint à me dire, soit qu’il avait travaillé fort pendant la semaine et que du coup, réfléchir n’était plus dans ses capacités. À cela, j’avais répondu avec un petit sourire qui se voulait rassurant, pour lui signifier que je ne lui en voulais pas, et que je le comprenais. Après tout, il avait passé la semaine à s’occuper de nos enfants, qui avaient beau être des amours, mais qui pouvaient déplacer de l’air quand ils le souhaitaient, surtout nos deux derniers, qui venaient tout juste d’avoir deux ans et qui étaient à l’âge où ils voulaient bouger et faire tout ce qu’on leur disait de ne pas faire. Combiné avec sa condition, je me doutais bien que ça n’avait pas été facile, et c’était pour cela que dans un premier temps, je n’avais pas voulu partir aussi longtemps, mais mon époux avait fini par me convaincre. Malgré cela, je devais admettre que je me sentais un peu mal, compte tenu que j’étais la cause principale de sa fatigue, mais plutôt que de me morfondre sur cela, je fus plutôt déterminée à faire en sorte de prendre soin de mon époux autant que possible dans les prochains jours, parce que c’était mon boulot, parce que je voulais le remercier, mais surtout parce que je l’aimais, de tout mon coeur. Et cela commença par ne pas le faire trainer, nous faire trainer dans ce parking plus longtemps. Rapidement après qu’il l’ait proposé, je lui répondis, enthousiaste:  « Je crois que j’ai une petite idée, suffisante pour qu’on puisse partir d’ici ! » je l’embrassai une dernière fois, non sans prendre un peu mon temps, puis je me fis violence pour me déplacer côté conducteur, m’installer dans la voiture, et finalement mettre le contact pour quitter le parking de l’aéroport. Quelques instants après, je coupai de nouveau le contact devant le restaurant que j’avais choisi sans en faire part à mon chéri, non seulement pour lui faire une petite surprise, mais parce que je savais que c’était susceptible de lui plaire. Lorsque j’eus les clés entre les mains, je détachai ma ceinture, puis je lui dis:  « Tu peux m’attendre dans la voiture si tu veux… Je te prends la même chose que d’habitude ? » avec un petit sourire, cédant finalement à la tentation de me pencher un peu plus sur lui pour l’embrasser une nouvelle fois avant qu’il puisse me donner sa réponse.

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
James C. Bennett
est tout bien bronzé !
ADMIN ϟ Super sexy, mais pas touche !
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: Mars 2010
Lieu de résidence: #235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Homme sexy marié à une femme parfaite et papa de cinq petits marmots adorables. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Elyxir, Stefan, Eileen, Delta.
Messages : 414
Date de naissance : 01/09/1986
Age : 31
Avatar : Chuck Wicks
Emploi : Administrateur au Hala Kahiki Resort.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Dim 10 Sep - 15:26



Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !
JAMAÏKE ♥
« Eh bien si tu as une petite idée nous permettant de partir d’ici, alors je prends ! » Après quoi elle m’avait embrassé puis j’étais monté dans la voiture attendant qu’elle vienne prendre place à son tour. Rapidement, elle avait mis le contact et avait démarré. Durant le trajet, nous étions tous les deux restés silencieux. Pas que nous étions fâchés, bien loin de là, mais nous étions probablement tous les deux un peu fatigués et on se préservait pour la soirée. Elle n’avait pas roulé bien longtemps avant de couper le contact. Je ne savais pas bien pourquoi elle s’arrêtait là, peut-être était-ce là son idée. Je la regardais prendre les clés de la voiture dans ses mains, avait-elle peur que je fuis avec la voiture ? Non je ne pensais pas du tout à cela ! Elle détachait sa ceinture, que devais-je faire ? La suivre ? Finalement elle m’annonçait que je pouvais rester l’attendre dans la voiture ce qui me rassura et me permis de me détendre un peu. Cette escapade à l’aéroport avait été riche en émotions et m’avait demandé beaucoup d’effort si bien que je ne songeais qu’à rester assis, allonger, pour me reposer, mais tout cela en compagnie de mon épouse évidemment. Je me penchais un peu vers elle pour que l’on puisse s’embrasser, elle avait commencé à se pencher vers moi, je n’allais pas la laisser tout faire ou risque de se faire mal. Je fis durer notre baiser quelques secondes avant de lui répondre. « La même chose que d’habitude ? Hum…je ne sais pas de quoi tu parles mais je te fais confiance alors…fais comme tu le sens ! Du moment que je suis avec toi, tout me va. » Mon visage était toujours proche du sien à la suite de notre baiser ainsi j’en profitais pour l’embrasser à nouveau. « En tout cas, fait vite, tu vas beaucoup trop me manquer ! »
Retour de Maïke de sa formation
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________

Nous sommes tombés amoureux, malgré tout ce qui nous séparait. A partir de ce moment-là, il s'est créé quelque chose de rare et de magnifique. - Nicholas Sparks ©️ bizzle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maïke K. Bennett
est tout bien bronzé !
FONDA ϟ Complétement déjantée
avatar
Fiche RPG
Fiche RPG
A Hawaii depuis: 2006
Lieu de résidence: 235 Kalakaua Avenue, Waikiki
Statut civil: Mariée au plus beau des hommes et maman de la plus belle des marmailles qui peut exister. James, Lexie, Christopher, Everleigh, Liam & Noah, vous êtes toute ma vie. ♥
Infos de baseDouble(s) compte(s) : Chelsie, Axelle, Elliot, Lewis, Evdokya, Ezra, Cameron.
Messages : 1637
Date de naissance : 13/07/1987
Age : 30
Avatar : Julianne Hough
Emploi : Maître-nageuse & animatrice au Hala Kahiki Resort, actuellement à la maison pour s'occuper de sa famille.

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long ! Dim 17 Sep - 14:20

Jamaïke coeur
Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !


Pendant un instant, je ne fus pas certaine que mon époux était en train de plaisanter ou bien s’il était sérieux quand il ne savait pas de quoi je parlais quand je lui demandais s’il voulait la même chose que d’habitude. Bien évidemment, je parlais de ce qu’il avait pour habitude de commander quand nous nous rendions à ce restaurant pour manger, ou simplement pour prendre quelque chose pour emporter, parce que celui-ci nous plaisait et la nourriture était plutôt bonne. Décidant de passer outre, me disant qu’au pire, ce serait une surprise, j’acquiesçai aux propos de mon mari, déjà prête à quitter pour pouvoir rentrer plus rapidement. En revanche, je n’en eus pas l’occasion dans l’immédiat, puisque James décida de profiter de ce moment pour me voler un nouveau baiser, et je ne sus pas le lui refuser pour le coup, alors je lui répondis avec plaisir, faisant en sorte qu’au vu des mots qu’il tint après, ce fut presqu’à contrecoeur que je sortis du véhicule, et que je lui dis:  « Promis, je fais vite. » Mais sachant que c’était pour mieux le retrouver par la suite, je ne me fis pas prier davantage, m’extirpant de la voiture pour me diriger vers l’entrée du restaurant. Heureusement pour moi, pour nous deux, il n’y avait pas tant de gens attendant au comptoir, alors je ne tardai pas à m’approcher pour passer ma commande, choisissant un plat pour moi, un pour James, et deux desserts. Ce soir, j’avais envie de nous faire plaisir, alors j’avais fait ce petit ajout et je ne le regrettais pas. Une fois que ce fut chose faite, je me reculai légèrement, attendant patiemment la commande. Pendant ce temps, je décidai d’en profiter pour prendre mon téléphone pour la première fois depuis que j’avais quitté la Californie, consultant vite fait les quelques messages que j’avais, en envoyant un à ma mère pour lui dire que j’étais arrivée, lui souhaitant que tout allait bien avec les enfants. Puis, pour plaisanter, j’en envoyai un à mon mari, à caractère un peu plus taquin, voire même coquin si je pouvais le dire ainsi. Avec un petit sourire aux lèvres, je l’envoyai, puis ce fut le moment de payer et récupérer ma commande. Remerciant le préposé, je pris le tout, puis je sortis finalement du restaurant pour rejoindre la voiture. Au passage, je déposai le sac avec la nourriture sur le siège arrière de la voiture, puis je revins du côté conducteur, retrouvant par la même occasion mon mari, à qui je dis:  « Ça va, je ne t’ai pas fait trop attendre ? » Sur ces mots, je remis le contact, puis je ne me fis pas prier pour quitter le parking du restaurant, ayant plus hâte que jamais de rentrer à la maison, manger le tout, et profiter de la soirée avec mon homme.

_________________


All we are is all I am
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alittlebitlonger.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
est tout bien bronzé !
Fiche RPG
Infos de base

MessageSujet: Re: JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !

Revenir en haut Aller en bas

JAMAÏKE ∞ Une semaine sans toi, c'est beaucoup trop long !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Potins à gogo ~ ragot de la semaine
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A Little Bit Longer :: Ha’aheo No ‘O HonoluluBienvenue à Honolulu :: Manoa :: Honolulu International Airport-